"Nos enfants ont le droit d'aller à l'école"

  • A
  • A
"Nos enfants ont le droit d'aller à l'école"
Environ 1.500 auxiliaires de vie scolaire manquent à l'appel@ Maxppp
Partagez sur :

La scolarisation des enfants handicapés patine, faute d'auxiliaires de vie scolaire.

Ils sont privés d'école. Quinze jours après la rentrée scolaire, près de 5.000 enfants handicapés ne peuvent suivre une scolarité normale faute d'auxiliaires de vie scolaire. Aujourd'hui, 1.500 adultes spécialisés manquent encore à l'appel, plaçant dans le désarroi de nombreuses familles.

C'est le cas de la famille Dusanter. Alors que Pierre-Louis, 6 ans, et Côme, 3 ans, vont à l'école tous les jours, leur frère Maxence reste à la maison. Le petit garçon de 5 ans, handicapé mental, n'a pas pu reprendre la maternelle cette année.

Alors que l'inspecteur de l'académie a donné son accord en mars, Véronique, la maman de Côme, ne comprend pas pourquoi on n'a toujours pas trouvé d'auxiliaire de vie scolaire.
 
 "Nos enfants ont le droit d'aller à l'école. Il y a une loi en 2005 pour nous donner cette possibilité justement de les mettre en contact avec un milieu ordinaire. Là, tout est bafoué", s'insurge la mère de famille sur Europe 1.

Les associations se mobilisent

Car faute de scolarisation, le garçonnet ne parvient pas à progresser. "Il va être plus nerveux, il va nous pincer plus facilement", déplore son père. "Il va être plus capricieux. Il va avoir aussi un sommeil beaucoup plus difficile. En définitive, c'est toute la vie de famille qui en prend un sacré coup. Lui, il stagne dans son développement", conclut-il.

Les associations de familles d'élèves handicapés se mobilisent. La Fédération nationale des associations au service des élèves présentant une situation de handicap, la FNASEP, organise une conférence mardi après-midi à Paris pour dresser un état des lieux. Elles aimeraient notamment comprendre pourquoi le recrutement des 4.000 "auxiliaires de vie scolaire" promis en juin dernier par le ministre de l'Education nationale, Luc Chatel, a pris du retard.