"Normalement, j'aurais dû être au cimetière"

  • A
  • A
"Normalement, j'aurais dû être au cimetière"
@ MAXPPP
Partagez sur :

SÉQUENCE ÉMOTION - Grégory, 28 ans, a sauvé Roger, 74 ans, de la noyade. Europe 1 a assisté à leurs retrouvailles une semaine après.

L'info. Séquence émotion à Guillac, en Bretagne. Vendredi 7 février, en milieu d'après-midi Grégory, un jeune homme de 28 ans, aperçoit une 4L en train d'être emportée par le courant de l'Oust, sortie de son lit. Il parvient à sauver de la noyade le conducteur, Roger, 74 ans. Europe 1 a assisté à leurs retrouvailles une semaine après.

"Tu m'as sauvé c'est sûr". "Ça fait plaisir de vous revoir. Vous revenez de loin", lance Grégory au vieil homme. "Quand je vous ai sorti de la voiture, je vous croyais mort", poursuit le jeune homme. "C'est toi qui m'as sauvé c'est sûr. Normalement j'aurais dû être au cimetière", acquiesce Roger.

Dans l'eau à 4°. A quelques kilomètres de là, l'Oust est toujours en crue et la 4L de Roger reste immergée. La voiture avait été emportée par les flots sous les yeux de Gregory. "J'entendais la personne taper contre les vitres. Je me suis mis à l'eau. Elle était à 4 ou 5°. On voyait juste le toit de la voiture dépasser de l'eau", se rappelle le jeune homme.

Du bouche à bouche. "J'ai réussi à le sortir mais j'ai cru que c'était trop tard. Il avait les yeux ouverts, le regard figé, la bouche ouverte. Pour moi, il était mort. Mais je n'ai pas paniqué. Je lui ai fait du bouche à bouche et un massage cardiaque, comme j'ai pu. Et il est revenu à lui", poursuit Grégory, se souvenant encore du soulagement qu'il a ressenti.

Une vocation de pompier volontaire. Depuis cette aventure, Grégory a décidé de devenir pompier volontaire. Quant à Roger, il espère que son sauveur, chômeur, puisse trouver un travail. "Il le mérite plus que largement", jure le septuagénaire.

sur le même sujet, sujet,

INONDATIONS - Lente décrue en vue en Bretagne