Noël studieux pour les Français

  • A
  • A
Noël studieux pour les Français
Nombreux sont les collaborateurs français à profiter de cette période pour rattraper des tâches inachevées.@ MAXPPP
Partagez sur :

D'après une étude, plus d'un salarié français sur deux travaillera pendant les fêtes de fin d'année.

Les Français sont-ils en grève... de vacances ? C'est ce que portent à croire les résultats d'une enquête internationale sur le travail des salariés pendant cette période festive, réalisée par le groupe Regus. Les collaborateurs français seront ainsi 54% à travailler pendant les vacances. 

Dans la moyenne internationale

Avec ce résultat, la France se situe dans l'exacte moyenne internationale, mais derrière les Indiens et les Américains jugés d'ordinaire plus studieux. A l'inverse, les collaborateurs s'accordant le plus de temps libre pendant les fêtes de fin d’année sont les Mexicains et les Japonais.

L'étude précise notamment que 40% des Français se rendront à leur bureau (contre 38% au niveau mondial). "Une fois de plus, le mythe du Français non travailleur s'estompe", a commenté jeudi sur Europe 1 Olivier de Lavalette, directeur général Europe de Regus.

Il ne fait pas bon être banquier à Lyon

D'après cette enquête, les grandes entreprises seraient les championnes du travail à Noël dans l'Hexagone. 57% de leurs employés continueront ainsi leur activité, contre 56% pour les salariés des petites entreprises et 24% des employés des moyennes entreprises.

Parmi les secteurs particulièrement actifs en cette fin d'année, celui de la banque-assurance se distingue, ses employés étant 74% à travailler. Suivent les secteurs des technologies de l’information et de la communication (63%) et du conseil (50%).

Enfin, les salariés lyonnais sont, semble t-il, fâchés avec Noël puisqu'ils seront 80% à travailler pendant les fêtes, contre 61% des Niçois et 55% des Parisiens.

L'occasion de rattraper des tâches inachevées

Des efforts qui ne seraient toutefois pas toujours synonymes de productivité, révèle cette enquête. En France, 38% des personnes interrogées estiment ainsi que les collaborateurs seront peu productifs pendant cette période (39% au niveau mondial). Par ailleurs, 47% des personnes interrogées pensent que les équipes présentes au bureau ne gèreront pas de nouveaux projets, préférant rattraper des tâches restées inachevées le reste de l’année

Pour réaliser cette étude, plus de 12.000 entreprises, répartis dans une soixantaine de pays ont été interviewées en septembre 2011.