Nivea, l’abbé Pierre et un verre de lait !

  • A
  • A
Nivea, l’abbé Pierre et un verre de lait !
@ KEYSTONE FRANCE / COLLECTIONS KHARBINE TAPABOR
Partagez sur :

Roland Barthes n’a pas pris une ride comme en atteste une réédition illustrée de Mythologies.

Une "mythologie", dans le sens où l'entendait Roland Barthes, "c'est un sujet innocent mais qui se révèle terriblement troublant ", résume Jacqueline Guittard. La Citroën DS, le catch, le visage de Greta Garbo, l'affaire Dominici : voilà quelques uns des thèmes qui ont inspiré le célèbre sémiologue. Avec "gourmandise", "sensualité" et "poésie", insiste la chercheuse qui a planché sur une réédition illustrée de Mythologies, "classique" des sciences sociales.

Barthes se déguste avec "gourmandise"

Pour illustrer Mythologies, Jacqueline Guittard a accompli un travail de fourmi, se plongeant dans les archives des journaux des années 1950, pour tenter de trouver l’image qui avait inspiré Roland Barthes. Un demi-siècle plus tard, ces "mythologies" n’ont pas pris une ride. Et Roland Barthes, mort en 1980, ne manquerait pas aujourd’hui de matières à décortiquer. Jacqueline Guittard a tenté l’exercice pour Europe1.fr.

>> "Publicité de la profondeur"

Mythologie roland Barthes Publicité de la profondeur. Nivea 346200

© COLLECTIONS KHARBINE TAPABOR

La mythologie de Barthes. Derrière cette publicité pour la crème Nivea, Roland Barthes met en évidence une façon de voir le corps, de l’intérieur, là où règnerait une sorte de "magie" à laquelle les cosmétiques permettent enfin d’accéder, décrypte Jacqueline Guittard.

Une mythologie pour aujourd’hui ? Dans les publicités d’aujourd’hui, celles pour des crèmes bourrées d’antioxydants ou d’acide hyaluronique, la science a pris le dessus. "Il faut absolument une caution scientifique", note Jacqueline Guittard qui met aussi en évidence un discours de plus en plus guerrier : la crème contre les rides.

>> "Le pauvre et le prolétaire"

"Le pauvre et le prolétaire" mythologie barthes roland abbé pierre. 346200

© KEYSTONE FRANCE

La mythologie de Barthes. Sur cette image, assis aux côtés de Charlie Chaplin, l’abbé Pierre, avec sa barbe épaisse et son air indéfinissable de pèlerin, incarne "la bonté", une "bonté qui cache peut-être quelque chose" pour Roland Barthes, analyse Jacqueline Guittard.

Une mythologie pour aujourd’hui ? Si l’abbé Pierre n’a pas forcément d’équivalent aujourd’hui, Jacqueline Guittard a remarqué à deux reprises des femmes devenant des "figures de la sainteté", dans des "postures mariales" : l’ex-otage des Farc Ingrid Betancourt et l’ancienne candidate à l’élection présidentielle Ségolène Royal.

>> "Le vin et le lait"

Le vin et le lait Mendès France Mythologie de Roland Barthes.

© SCOOP/PARIS MATCH

La mythologie de Barthes. C’est une mythologie "très politique", insiste Jacqueline Guittard. Derrière Pierre Mendès-France, alors Premier ministre, qui boit du vin, c’est la colonisation française en Afrique du Nord, terre où des expropriations ont eu lieu pour planter de la vigne, que Roland Barthes critique. Le vin se révèle être une substance pas tout à fait heureuse, pas aussi innocente que le lait.

Une mythologie pour aujourd’hui ? Barthes aurait-il pu décortiquer un accessoire politique comme la montre bling-bling de Nicolas Sarkozy ? "Je ne le crois pas", répond Jacqueline Guittard, "Roland Barthes ne se serait pas attardé sur ces signes qui sont extrêmement bavards par eux-mêmes. Il allait regarder là où on ne va pas normalement". Le bling-bling, "c’est trop tête à claques" pour devenir une mythologie, résume la spécialiste.

Mythologies de Roland Barthes, édition illustrée établie par Jacqueline Guittard, Seuil, 39 euros.