Niqab : "c'était une injustice"

  • A
  • A
Niqab : "c'était une injustice"
@ MAXPPP
Partagez sur :

<CUSTOM NAME="HIGHLIGHT">TEMOIGNAGE E1</CUSTOM> - La compagne de Liès Hebbadj dit son soulagement après l'annulation de son PV.

Elle n'était pas présente au tribunal lorsque les juges ont rendu leur décision. Mais Sandrine Moulères s'est dite "soulagée" sur Europe 1 lundi soir après l'annulation de son PV dressé en avril dernier pour port du niqab au volant.

La jeune femme semblait ne pas espérer une telle décision : "mon avocat y croyait plus que moi", confie-t-elle. "Je suis contente qu'on se soit rendu compte que c'était une injustice", ajoute Sandrine Moulères, qui dénonce un "acharnement de presque huit mois".

Cette décision réjouit au plus haut point la conductrice. "Je redeviens fière de mon pays. Je me dis qu'il y a quelque chose qui marche bien", dit-elle.

Sandrine Moulères continuera donc à aller chercher ses enfants à l'école en portant son niqab. La jeune femme précise d'ailleurs que depuis son amende, elle n'a pas été arrêtée "une seule fois".