Nice : prières de rue malgré l'interdiction

  • A
  • A
Partagez sur :

Une centaine de fidèles musulmans a prié vendredi en début d'après-midi sur un trottoir attenant à la mosquée du centre-ville de Nice, malgré une interdiction que le ministre de l'Intérieur Claude Guéant s'est engagée à faire respecter. Les fidèles se sont rassemblés vers 14 heures pour quelques minutes de prière sur le trottoir, les locaux du lieu de prière, soit 200 m2, étant trop exigus pour les accueillir tous, a expliqué Razzouk Abdelhamid, le président de l'association Al-Baraka qui gère la mosquée installée rue de Suisse.

Pour remédier au problème, "nous ne demandons qu'à louer le local attenant à la mosquée et qui appartient à la mairie, dans le cadre d'un bail emphytéotique, ce qui nous donnerait 80 m2 supplémentaires. La balle est donc dans le camp du maire" (UMP) Christian Estrosi, a-t-il ajouté.