Nice fière de ses nageurs

  • A
  • A
Nice fière de ses nageurs
Clément Lefert et Yannick Agnel, comme Camille Muffat, s'entraînent à Nice.@ MAXPPP
Partagez sur :

Trois des cinq médaillés de dimanche sont originaires de la ville. Habitants et élus savourent.

En l’espace d’une heure dimanche soir, la France a remporté ses deux premières médailles d’or aux jeux Olympiques de Londres. Et Nice peut s’enorgueillir d’avoir pris une part importante dans cette belle soirée olympique. Camille Muffat, lauréate du 400 mètres nage libre, s’entraîne en effet dans la préfecture des Alpes-Maritimes, comme Clément Lefert et Yannick Agnel, deux des quatre membres du relais français sacré moins d’une heure plus tard.

"Emotionnés et heureux"

Alors forcément, près de la promenade des Anglais, les exploits dominicaux des nageurs du cru n’ont pas laissé indifférent. "A un moment donné, la terrasse est pleine de personnes assises buvant leur boisson tranquillement, et tout d’un coup, cette terrasse se lève en liesse", raconte à Europe 1 Stéphane, tenancier d’un bar à Nice. "Et tout le monde s’est aussi arrêté à cet instant dans la rue pour suivre les derniers mètres. En même temps, vous aviez le basket qui était suivi par des Britanniques à la table d’à côté. Ils ont arrêté de regarder pour regarder et applaudir eux aussi les Françaises et les Français", explique le Niçois, pas peu fier.

A plus de 1.000 kilomètres de là, un autre Niçois a aussi beaucoup vibré. Et pour cause, puisque Richard Papazian est le président du club de natation de Nice. Dans les gradins de la piscine olympique, il a vécu une soirée riche en émotion. "J’ai chanté la Marseillaise en choeur", assure l’homme, qui met en avant "la joie de voir Camille enfin récompensée par la plus haute distinction. On était tous émotionnés et heureux".

La fête pourrait être encore plus belle

Les politiques ne sont évidemment pas restés muets, trop heureux de surfer sur la vague créée par les nageurs français. "Nous apportons à la France ces trois médailles d’or. C’est une émotion et pour moi et pour les Niçois", a ainsi réagi le maire de Nice, Christian Estrosi, pour Europe 1. "Dans toutes les brasseries de la ville, sur les places de la ville, la Marseillaise a été chantée en choeur. C’est beaucoup de fierté, beaucoup d’émotion", s’est félicité l’édile. "Ça a été un extraordinaire moment", s’est pour sa part réjoui Eric Ciotti, président du Conseil général des Alpes maritimes. "Ce n’est que du bonheur".

Et la fête pourrait encore être plus belle. En effet, les Niçois n’en probablement pas terminé avec les médailles olympiques. Yannick Agnel est ainsi en finale du 200 mètres nage libre. La course aura lieu lundi, en début de soirée. Et le Niçois est un candidat sérieux pour le titre.