Neige : la revanche des "provinci@ux"

  • A
  • A
Neige : la revanche des "provinci@ux"
@ REUTERS
Partagez sur :

Paris est sous la neige, tous les médias en parlent. Une situation qui énerve les "provinciaux".

Une info fait la Une de la quasi-totalité des médias mercredi soir : la neige qui paralyse la région parisienne. Une couverture médiatique qui agace au plus au haut point les internautes provinciaux.

Sur les sites internet et les réseaux sociaux, ils prennent le parti d’en rire et ironisent sur ces Parisiens bloqués dans cinq centimètres de neige. "Oh, je rigole. On les voit les gens de la ville, dès que le sol est blanc, on bloque tout !", lance, par exemple, Aurel 07 sur le site LeDauphine.com.

"Et le reste de la France, on n'en parle pas" ?

"Parisiens, vive le nombrilisme", fustige un autre internaute sur Europe1.fr avant d’ajouter : "Oh, la France est "bloquée", "paniquée", "moribonde" car les Parisiens sont bloqués par 10 à 15 cm de neige. Mais la semaine dernière, il y avait de la neige quasiment partout, sauf à Paris, alors on n'en parlait pas."

De son côté, Pierre ironise en donnant des conseils aux Parisiens : "Neige que faire ?" , s’interroge-t-il. "J'habite à 800 m d'altitude dans les Vosges. Avec 20 cm de neige nous circulons sans problème. Comment cela se fait-il ? Eh bien nous on monte nos pneus "neige" à partir du 15 octobre. Faites la même chose à Paris !", ajoute-t-il tandis que PapiJean assène : "Oh pauvres Parisiens toujours perdus dans une goutte d’eau".

"Nous on ne flippe pas"

"Les Parisiens se moquent de la province, mais au moins nous on flippe pas quand y'a des trucs blancs et froids qui tombent ;)", insiste encore Tutafay sur le réseau social Twitter.

Stl64, lui, jubile sur Europe1.fr. "Nous compatissons avec tous les naufragés de la route et victimes de la neige. Aujourd'hui, à Biarritz, il faisait 18°! Venez vous installez sur la côte basque".

Enfin Serguei, supporter de l'OM compare la neige à l'attaquant marseillais Brandao, surTwitter : "Les Parisiens ont la neige, nous on a Brandao, ça nous ralentit pareil"...