Neige : l’Etat sera "mieux préparé"

  • A
  • A
Neige : l’Etat sera "mieux préparé"
Les chutes de neige de 2010 avaient causé d'intenses perturbations.@ REUTERS
Partagez sur :

Après le catastrophique hiver 2010, le gouvernement dit avoir pris des mesures.

Promis, cet hiver, il n’y aura pas de pagaille. Thierry Mariani, secrétaire d’Etat aux Transports, a prévenu lundi que les services de l’Etat seront cet hiver "mieux préparés" à affronter les chutes de neige, "événement météo le plus difficile à anticiper" selon lui. Souvenez-vous, l’année dernière, les intempéries hivernales avaient sérieusement perturbé le trafic routier et aérien et des milliers de personnes avaient notamment dû passer Noël à l’aéroport, faute de pouvoir prendre leur avion.

Les perturbations à l’aéroport de Roissy-Charles de Gaulle :

C’est en Lorraine, une région particulièrement touchés par les chutes de neige en 2010, que Thierry Mariani a choisi d’aller lancer lundi la campagne nationale de "viabilité hivernale". Le ministre a promis des mesures "pour améliorer les dispositifs d’information, de prévention et de lutte contre les effets du froid et de la neige pour tous les moyens de transport".

Pénuries de sel

Sur les routes, la neige avait causé d’intenses perturbations. En cause notamment : une pénurie de sel de déneigement. Cette année, les stocks des directions interdépartementales des routes ont été augmentés de 20%. Quant aux véhicules de déneigement, chasse-neige et autres, ils ont été équipés de GPS afin de rendre plus facile l'organisation des circuits de déneigement.

Le trafic avait notamment été perturbé en Île-de-France :

Circulation des poids-lourds

Lors des intempéries de 2010, le blocage de la circulation des poids-lourds avait été vivement critiqué par les transporteurs routiers et leurs clients. Et la livraison de 500.000 à 800.000 colis avait été retardée, en pleine période de Noël. Dans la zone dite de défense Est, qui va de Charleville-Mézières à Mâcon, et d’Auxerre à Strasbourg, le blocage des camions sera plus souple cet hiver. Les préfets des 18 départements concernés pourront ainsi décider de ne bloquer que les poids-lourds de plus de 19 tonnes.

Et dans la même zone, l’Etat entend améliorer l’information des habitants, entre autres à travers un partenariat avec les stations de radio France Bleu du secteur. Mais si vous craignez la pagaille cet hiver, autant suivre le conseil le conseil du ministre : en cas de chutes de neige, "le mieux, c’est encore de rester chez soi, si c’est possible".