Neige : ce que signifie la vigilance rouge

  • A
  • A
Neige : ce que signifie la vigilance rouge
@ MaxPPP
Partagez sur :

Ce dispositif a été mis en place mardi, pour la première fois, en raison des intempéries.

L’INFO.  A "intempéries exceptionnelles, mise en place de dispositifs exceptionnels". Le président de la République en personne a justifié mardi matin la mise en place de la vigilance rouge pour les départements de la Manche et du Calvados, confrontés à de très importantes chutes de neige. La vigilance rouge est le degré le plus élevé du système d'alerte de Météo France. Il appelle les habitants des zones concernées à une vigilance "absolue". Europe1.fr vous détaille ce dispositif.

>>> A LIRE AUSSI : Neige : le point sur la situation

Les risques. Concrètement, la vigilance rouge signifie que de très importantes chutes de neige sont attendues sur les départements concernés, comme le rappelle Météo France. L’épaisseur de la neige devrait rendre les déplacements impossibles en certains endroits et entraîner le blocage de certains axes de circulation.  De très importants dégâts pourraient affecter les réseaux de distribution d’électricité et de téléphone, pour une durée pouvant atteindre plusieurs jours. Une attention toute particulière doit être portée sur les risques de ruptures de toiture causées par une surcharge de neige.

Les recommandations. Les autorités conseillent aux habitants des départements concernés, dans la mesure du possible, de rester chez eux. Les déplacements entrepris doivent répondre à une impérieuse nécessité. Le cas échéant, l’automobiliste doit avertir ses proches et prévoir un équipement minimum pour le cas où il serait obligé de patienter plusieurs heures dans son véhicule.

Par ailleurs, au sujet du chauffage des habitations, les autorités rappellent qu’il ne faut pas utiliser les appareilles non destinés à cet effet, tels que les cuisinière ou les braseros notamment. Par ailleurs, les chauffages d’appoint à combustion ne doivent pas fonctionner que par intermittence.

Le gouvernement mobilisé. Jean-Marc Ayrault a décidé d’activer de son côté la cellule interministérielle de crise de Beauvau pour faire face à la situation. L’objectif de cette cellule est de coordonner les moyens mis en oeuvre par les pouvoirs publics pour garantir la sécurité et les déplacements de nos concitoyens sur le territoire national. Le message a été bien entendu par Delphine Batho, la ministre de l’Ecologie, qui se rend mardi en Basse-Normandie pour suivre la "mobilisation" des services publics.