ND-des-Landes : des opposants délogés

  • A
  • A
ND-des-Landes : des opposants délogés
Un important contigent de gendarmes et de CRS a été mobilisé pour déloger les opposants à l'aéroport de Notre-Dames-des-Landes. Ceux-ci qui occupaient des habitations et des terrains sur le site du projet.@ MaxPPP
Partagez sur :

Une opération d’envergure a été menée par les forces de l’ordre pour expulser des anti-aéroport.

Plus de 500 gendarmes et CRS mobilisés, épaulés par plusieurs hélicoptères. Les forces de l’ordre n’ont pas lésiné sur les moyens mardi matin pour procéder à l’expulsion de terrains occupés par les opposants au projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, au nord de Nantes. Au total, onze maisons et terrains ont été évacués aux aurores, sans incident.

L'évacuation a commencé aux premières heures du jour. Vers 6h45, les forces de l'ordre ont sorti à l'aide de tracteurs les meubles des habitations occupées. 

16.10_tracteur-squat-notre-930x620

Vers 7h15, au lieu-dit le Bel Air, des CRS se sont approchés pour demander aux occupants des lieux de partir. Ces derniers s'étaient regroupés dans le salon en attendant l'arrivée des forces de l'ordre.

La préfecture dénonce des "occupations illégales"

La préfecture de Loire-Atlantique a fait savoir que l'évacuation concernait "sept occupations illégales sur des espaces bâtis et quatre zones d'occupation illégales non bâties".

16.10_expulsion-party_NDDL_

 "Cette situation ne doit pas être confondue avec celle des personnes présentes légalement sur le site depuis avant la date de déclaration d'utilité publique du projet en 2008", a précisé la préfecture.

Les CRS ont ensuite délogé de force les opposants. L'opération d'évacuation des squats s'est terminée peu après neuf heures. 

16.10_expulsion_clown_-notr

"On n'est pas des voyous"

Durant l''intervention, les opposants au projet d'aéroport ont piraté une radio en émettant localement des informations sur l'opération sur la fréquence 107.7. Cette fréquence est d'ordinaire utilisée par la radio des autoroutes Vinci, le groupe concessionnaire du projet d'aéroport.

Une fois évacué, une dizaine de personnes ont protesté en s'asseyant sur la route. Face d'une centaine de CRS, cette poignée de résistants a scandé. "On n'est pas des voyous" et "on vit ici, on reste ici", comme l'atteste cette vidéo mise en  ligne par le site internet du journal Ouest-France.







                       





                       





                       





                       











EELV dénonce une opération "inutile"

De son côté, Pascal Durand, le secrétaire national d’Europe-Ecologie-les-Verts, s’est élevé contre cette opération qu’il a qualifiée mardi d'"inutile pour un aéroport inutile".  "EELV déplore ce déploiement démesuré de forces de l'ordre, qui par ailleurs n'est justifié par aucune urgence, ni aucune nécessité", a insisté le numéro un du parti écologiste.