Nantes : une manif à un million d'euros

  • A
  • A
Nantes : une manif à un million d'euros
@ Reuters
Partagez sur :

La manifestation anti aéroport à Notre-Dame-des-Landes a provoqué beaucoup de dégâts. Et ce n'est qu'une première estimation qui ne concerne pas les commerces.

Les images post-manifestation montraient une ville littéralement dévastée. Et effectivement, le coût des dégâts après la manifestation anti-aéroport, qui a dégénéré, samedi, à Nantes, est évalué à environ un million d'euros. Cette première estimation communiquée mardi par Nantes métropole concerne la ville et les transports en commun.

Affrontement entre CRS et les Black Bloc à Nantes

© Max PPP

Les dégradations subies par les commerçants pas comptabilisées. Dans le détail, ce chiffre comprend le "nettoiement et remplacement, réparations au global (voirie, déchets, espaces verts, mobilier urbain, heures travaillées) : 300.000 euros". A cela s'ajoute les dégâts subis par le réseau de transport en commun et les parkings (heures supplémentaires travaillées, espace mobilité, distributeurs de titres de transport,...), soit "600.000 euros", selon cette même source.

Ces coûts ne prennent toutefois pas en compte les dégradations subies par les commerçants et les particuliers. Ils sont pourtant nombreux à avoir eu leurs vitrines cassées et leurs devantures taguées.

Les manifestants enlèvent les pavés de Nantes

© Max PPP

Entre 20.000 à 60.000 manifestants. La manifestation contre la construction de l'aéroport Grand Ouest à Notre-Dame-des-Landes a mobilisé samedi 20.000 personnes, selon la préfecture et 60.000, selon les organisateurs. des manifestants parmi lesquelles, un millier de radicaux se sont affrontés avec les forces de l'ordre et ont saccagé du mobilier urbain, incendié des engins de travaux ou encore brisé des vitrines de commerçants.

sur le même sujet, sujet,

ZOOM - Qui sont les "Black Blocs" qui ont dévasté Nantes ?

EN IMAGES - Des scènes de dévastation à Nantes

JUSTICE - plainte contre X après les débordements

JUSTICE - cinq condamnations après la manif anti-aéroport