Nanterre : fin de la garde à vue du suspect

  • A
  • A
Nanterre : fin de la garde à vue du suspect
La police avait arrêté le suspect à Colombes, quelques instants après les faits.@ MAXPPP
Partagez sur :

L’homme qui a poignardé deux personnes à Nanterre a été transféré dans une UMD.

Il a agi sur un coup de tête. L’individu accusé d’avoir poignardé mercredi dernier un adolescent de 17 ans et son beau-père de 39 ans est sorti de garde à vue vendredi, selon les informations recueillies vendredi soir par Europe 1.

Sujet à des troubles psychiatriques, l’homme a été admis en UMD (unité pour malades difficiles) à l’hôpital Paul Guiraud de Villejuif, dans le Val-de-Marne. Ce type d’unités est réservé aux malades particulièrement incontrôlables. Il n’en existe que cinq en France.

Pour l’heure, l’affaire en reste au stade de l’enquête policière, et aucun juge d’instruction n’a été chargé du dossier. Des experts psychiatres vont étudier sa responsabilité pénale.

Il se présentait comme "un justicier"

Le suspect, un agent de sécurité qui avait été interpellé une heure après les faits dans une rue de Colombes (Hauts-de-Seine), est sujet à un "syndrome de persécution", selon les enquêteurs. Il n’a pas agi sous l’effet de drogues ou d’alcool.

L’homme a confié aux enquêteurs de la PJ de des Hauts-de-Seine entretenir un différend avec ses voisins, qui, d’après lui, "le manipulent en lui passant des images de femmes devant les yeux". Il s’est présenté comme un "justicier", qui a reçu l’ordre de Dieu de tuer ses voisins. Sa famille avait noté que sa personnalité avait changé ces derniers mois, avec une aggravation ces dernières semaines.

La mère de l'adolescent de 17 ans qui a perdu la vie dans le drame avait surpris le suspect en train de frapper son fils, dans leur propre appartement. Elle et son compagnon, âgé de 39 ans, s'étaient alors interposés. Le beau-père a alors à son tour été poignardé à la gorge.