Mystérieuse réunion extrémiste en Picardie

  • A
  • A
Mystérieuse réunion extrémiste en Picardie
@ Capture d'écran/clip
Partagez sur :

Un flyer invite à une conférence et à un concert d’extrême-droite, dans un lieu tenu secret.

Une conférence de l’écrivain nationaliste Hervé Ryssen, et un concert de trois groupes étiquetés "music white power", tel est le programme proposé par un flyer mystérieux, qui circule actuellement sur Internet. Repérée par le Courrier picard, cette annonce précise que l’évènement extrémiste se tiendra "en région picarde", dans un lieu encore tenu secret.

Relayé par des sites d’extrême-droite, le fameux flyer oriente vers une carte, qui pointe vers le hameau de Framicourt, dans la Somme. Contacté par le Courrier picard, ce lieu-dit appartenant à la commune de Fontaine-sous-Montdidier ne se prépare en aucun cas à recevoir l’évènement. A moins que le lieu n’ait été indiqué au hasard par les organisateurs, pour brouiller les pistes.

Contactés par Europe1.fr, à l’adresse email indiqué sur le flyer, ceux-ci n’ont pas répondu à nos questions. On sait juste que les participants paieront leur entrée 15 euros, et seront avertis du lieu de rassemblement à la dernière minute.

Ryssen, dans la mouvance d’"Unité radicale"

Le conférencier invité par le groupuscule, Hervé Ryssen, est un militant nationaliste, ancien professeur d’histoire renvoyé par l’Education nationale. Cet homme de 43 ans a écrit plusieurs ouvrages d’inspiration antisémite, et a été responsable du mouvement "Unité radicale".

Dissout après la tentative d’assassinat de Jacques Chirac par l’un de ses militants en 2002, ce groupuscule avait été créé en 1998, avec pour but de structurer la tendance radicale et extraparlementaire de l'extrême droite en France. Il avait aussi fait la Une de l'actualité en 2002, pour avoir entarté le père Berger, un prêtre ayant recueilli des sans-papiers dans la basilique de Saint-Denis.

La "White power music"

L‘ambiance musicale de cette soirée sera assurée par les groupes Lemovice, Baignade interdite et Bordel boys, spécialistes du rock anticommuniste et représentants de la "white power music" - comprenez musique pour le pouvoir blanc - .

Lemovice, par exemple, a été créé par des skinheads limougeauds, et s'avère très populaire dans les milieux nationalistes français.