Musulin : où est passé le butin ?

  • A
  • A
Musulin : où est passé le butin ?
@ MAX PPP
Partagez sur :

Alors que le procès du convoyeur de fonds s’ouvre, de nombreuses zones d’ombre demeurent.

Toni Musulin reste un mystère. Le convoyeur de fonds avait fait la une des journaux en novembre 2009, disparaissant avec un butin de plus de 11 millions d’euros. Six mois plus tard, il est jugé devant le tribunal correctionnel de Lyon. L’occasion de lever toutes les zones d’ombre qui persistent ?

Où est le butin ? Il y avait plus de 11 millions d’euros dans le fourgon conduit par Toni Musulin. Deux jours après sa disparition, 9,1 millions d’euros sont retrouvés au fond d'un box que le convoyeur de fonds avait loué sous une fausse identité. Reste donc près de 2,5 millions d’euros dans la nature.

Où la cavale de Toni Musulin l'a-t-elle mené ? En perquisitionnant le domicile du convoyeur de fonds après sa disparition, les enquêteurs ont découvert un appartement méticuleusement vidé. Toni Musulin a reconnu avoir loué une moto pour se rendre en Italie : Turin, puis Rome et enfin Naples. Mais les enquêteurs, à partir du kilométrage de la moto, pensent que le convoyeur de fonds a pu faire un périple plus long. Jusqu’en Serbie, où vit encore une partie de sa famille ? Toni Musulin a toujours nié cette éventualité. "Il y a des zones d'ombre dans sa cavale, à l'est des Alpes", reconnaît cependant Me Banbanaste, l’un de ses avocats.

Suivez cette cavale sur une carte :











Pourquoi s’est-il rendu ? La cavale de Toni Musulin a duré onze jours au total. Le 16 novembre 2009, le convoyeur de fonds s’est rendu à la police de Monaco, en demandant à être remis à la police française. "Il s'est rendu car il n'avait pas envie de se retrouver en cavale toute sa vie", explique Me Banbanaste. Les enquêteurs n’excluent pas que Toni Musulin ait décidé de se livrer, s’exposant à une condamnation pénale, avec l’espoir de ressortir de prison assez rapidement pour profiter du butin du casse. Pour vol sans violence, il risque jusqu’à trois ans de prison.

L’argent était la seule motivation ? Non, répond Me Hervé Banbanaste Pour l’avocat de Toni Musulin, le convoyeur de fonds aurait voulu se venger de Loomis, la société dans laquelle il était employé depuis dix ans, en mettant au jour des failles dans la sécurité. "Cette affaire permet de s'interroger sur le métier de convoyeur de fonds. Loomis ne respectait pas les règles de sécurité. Grâce à Toni Musulin, des vies ont été sauvées", assure même Me Banbanaste, joint par Europe1.fr.

Qui est vraiment Toni Musulin ? C’est peut-être finalement la clé de tous les autres mystères. "Il expliquera peut-être au procès pourquoi il a fait ça, mais c'est quelqu'un de taiseux, il faut qu'il se sente en confiance", prévient Me Banbanaste.

REAGISSEZ - Le personnage de Toni Musulin vous fascine-t-il encore ?