Musulin doit 270.000 € à son employeur

  • A
  • A
Musulin doit 270.000 € à son employeur
Partagez sur :

Le convoyeur a été condamné à verser cette somme à son ex-employeur, qui réclamait 1 million.

La société Loomis réclamait un million d'euros à titre de dédommagement. Toni Musulin, le convoyeur de fonds de Lyon qui avait pris la fuite au volant de son propre fourgon en 2009, a finalement été condamné vendredi par le tribunal de grande instance de Lyon à verser 270.000 euros, soit quatre fois moins environ, à son ancien employeur.

Pour calculer son préjudice, la société Loomis avait additionné les 250.000 euros de franchise de son assurance, une hausse de 700.000 euros de sa prime d'assurance, ainsi que les intérêts d'emprunt qu'elle avait dû payer pour rembourser ses clients dès le lendemain du vol.

Toni Musulin ne devrait finalement pas payer...

Mais il semble peu probable que la société Loomis touche un jour la somme décidée par la justice. Toni Musulin a déjà été condamné à cinq ans de prison. Il n'a pas assisté à ce nouveau procès. "Quand il sortira de sa prison, il n'aura pas d'obligation vis-à-vis du juge d'application des peines, car (les juges) se sont privés de tous les moyens de coercition" en omettant d'assortir sa peine d'un sursis avec mise à l'épreuve et obligation d'indemniser, a raillé son avocat, Me Hervé Banbanaste.

"On aura énormément de difficultés à se faire rembourser, car la seule possibilité est de le poursuivre sur ses biens, mais il n'en a pas", Musulin ayant pris soin de vider ses comptes avant de passer à l'action, avait reconnu avant l'audience Me Claudia Chemarin, l'avocate de Loomis, seule partie civile.

L'essentiel du butin, soit 9,1 millions d'euros, avait été retrouvé deux jours après le vol, déposés en vrac dans un box de l'agglomération lyonnaise loué par le convoyeur. Manquent toujours à l'appel 2,5 millions d'euros. Toni Musulin jure ne pas savoir où ils sont.