"Mur des cons" : Ménard porte plainte

  • A
  • A
0 partage

Ils figurent tous les deux sur "le mur des cons" du Syndicat de la magistrature (SM): Patrice Ribeiro, secrétaire général du syndicat de police Synergie-Officiers, et Robert Ménard, ex-président de Reporters sans frontières, ont annoncé mercredi leur intention de porter plainte pour "injures". La découverte d'un mur de photos de personnalités politiques, judiciaires et médiatiques, assorties de commentaires désobligeants dans le local du SM a suscité mercredi une vague d'indignation.

"Je me réserve de porter plainte pour injure", a indiqué à l'AFP mercredi matin M. Ribeiro, après avoir découvert son portrait dans ce qu'il qualifie comme "un tableau de chasse établi par les magistrats".  "Ce sont des pratiques scandaleuses de la part de ceux qui doivent dire le droit, qui, en plus, confine au sordide en épinglant le père d'une des victimes de Guy Georges", a-t-il ajouté.

Dans la matinée, Robert Ménard, ex-président de Reporters sans frontières, a fait savoir, dans un communiqué à l'AFP, qu'il avait saisi son conseil, maître Gilles-William Goldnadel, "pour qu'il dépose, en (s)on nom, une plainte pour injures contre ce syndicat".  "Comme citoyen, je ne peux que m'alarmer à l'idée de pouvoir me retrouver un jour face à un magistrat appartenant à un syndicat qui m'aura donc qualifié de ‘con’ et l'aura, en l'affichant dans ses locaux, fait savoir à ses adhérents", dénonce-t-il dans son communiqué.