Motilium, faux ami des jeunes mères ?

  • A
  • A
Motilium, faux ami des jeunes mères ?
Le Motilium, ou Domperidone, est devenu le "truc" pour mieux allaiter, sauf que ce médicament n'a jamais été conçu pour cet usage.
Partagez sur :

Les jeunes mères l’utilisent pour mieux allaiter. Problème, ce médicament n’est pas fait pour.

Les mères qui allaitent sont-elles à l’aube d’un scandale sanitaire ? Certains s’interrogent après avoir constaté l’usage croissant d’un médicament, le Motilium, dans le but d’améliorer l’allaitement. Sauf que cette molécule n’a jamais été conçue pour un tel usage, ce qui pousse certains spécialistes de santé à tirer la sonnette d’alarme.

Unanimité sur les forums Internet

A chaque génération ses us et coutumes en matière de natalité. Ces dernières années, l’allaitement s’est imposé parmi les jeunes mères, si bien que certaines sont prêtes à tout pour réussir à nourrir leur bébé.

Les jeunes mamans s'échangent donc sur l'Internet les trucs et astuces pour améliorer la lactation et un médicament revient quasi-systématiquement : le Motilium, aussi appelé Dompéridone, présenté comme la soit-disante solution pour augmenter la production de lait maternel. Les associations pro-allaitement le conseillent même parfois aux jeunes mères qui manquent de lait.

Sauf que le Motilium n’a rien à voir avec l’allaitement d’un enfant. Pourtant, rien n’y fait, les mères s’arrachent le médicament dans les pharmacies, même s’il n’a pas été conçu pour.

Conçu pour traiter les nausées

"Une patiente que je connais très bien parce que je l’avais suivie pendant toute sa grossesse s’est présentée à la pharmacie avec une ordonnance de Motilium", confirme Isabelle, pharmacienne dans la région lilloise. Cette dernière répond alors à sa cliente que ce traitement est conseillé en cas de nausées et de vomissements.

"Elle me répond qu’elle n’a pas du tout ce genre de problème et qu’elle l’utilise parce qu’elle n’a pas assez de lait. Puis elle me précise que son médecin l’avait prévenue que je pourrais être étonnée mais il confirme : il faut vraiment l’utiliser", poursuit-elle.

La pharmacienne décide donc d’appeler le médecin pour avoir une confirmation orale. "Ne vous inquiétez pas, je confirme, c’est un usage très fréquent dans le monde, vous pouvez le donner, il n’y aura aucun problème", lui a-t-il répondu.

Des poussées de lait pour effet secondaire

Partout le constat est le même : les patientes et certains médecins plébiscitent le Motilium et l’utilisent parfois à des doses très élevées. Et ce alors qu’on ignore les conséquences d’un tel usage détourné.

Aucune étude scientifique n’a été menée sur le sujet et le laboratoire qui le commercialise est formel, c'est écrit noir sur blanc sur la notice : ce médicament n'est pas fait pour stimuler la lactation, c'est même un de ses effets indésirables. D'ailleurs, dans certains cas, rarissimes, certains hommes, aussi, peuvent avoir de petites montées de lait.

"Très dangereux", rappelle l'Afssaps

"Il faut rapidement intervenir et dire à toutes les jeunes maman que l’allaitement, c’est important, mais que ce médicament, quand on le détourne de son usage, est très dangereux", a réagi Dominique Maraninchi, directeur général de l’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps), mercredi sur Europe 1. "C’est vraiment contre-indiqué, c’est dangereux pour la mère et c’est dangereux pour le bébé", a-t-il précisé, avant d'ajouter : "il y a des risques de mort subite".

"La responsabilité de la prescription doit respecter les indications du produit : ce produit est contre-indiqué pendant l’allaitement, ce n’est pas pour rien qu’il est indiqué des contre-indications, cela signifie qu’il y a des dangers", a poursuivi le patron de l'Afssaps. Et Dominique Maraninchi de conclure : "si votre médecin vous prescrit un médicament pour allaiter, c’est très dangereux et suspect".