Morlaix : jugés pour avoir dégradé la sous-préfecture

  • A
  • A
Morlaix : jugés pour avoir dégradé la sous-préfecture
@ Maxppp
Partagez sur :

Trois manifestants, soupçonnés d'avoir défoncé les grilles du bâtiment, sont jugés lundi à Brest.

Trois manifestants, soupçonnés d'avoir défoncé les grilles de la sous-préfecture de Morlaix lors d'un rassemblement des salariés de l'entreprise agroalimentaire en difficulté Tilly-Sabco le 4 novembre, comparaissent lundi devant le tribunal correctionnel de Brest.

Le 4 novembre, les salariés de l'entreprise, mais aussi leur PDG ou encore des éleveurs fournissant l'entreprise, deuxième exportatrice de poulets français, étaient venus manifester devant la sous-préfecture. Ils réclamaient le soutien du gouvernement pour obtenir auprès de Bruxelles une compensation après la perte d'une aide européenne à l'export qui a mis à mal la situation économique de l'entreprise. Mais alors que le PDG était en réunion en sous-préfecture, un manifestant, coiffé d'un bonnet rouge, a pris les commandes d'un engin de levage et a défoncé les grilles protégeant l'accès au bâtiment, ouvrant l'accès à la cour aux quelque 200 manifestants.

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll était venu sur place dans la soirée pour débloquer la situation et avait promis de défendre la cause de l'entreprise auprès de Bruxelles. Les manifestants avaient ensuite quitté d'eux-mêmes la cour de la sous-préfecture. Trois hommes soupçonnés d'avoir participé à l'envahissement du bâtiment public sont convoqués lundi devant le tribunal correctionnel de Brest. Ils seront soutenus par des Bonnets rouges qui prévoient une manifestation pacifique devant le tribunal.