Morano raconte l'accident de son convoi sur Twitter

  • A
  • A
Morano raconte l'accident de son convoi sur Twitter
Nadine Morano a donné sur Twitter sa version des faits de l'accident, impliquant son escorte.@ MAXPPP
Partagez sur :

La ministre a donné sur internet sa version des faits de l'accident, impliquant son escorte.

Moquée voire conspuée sur Internet après qu'un motard de son escorte officielle a renversé un piéton vendredi dernier à Paris, Nadine Morano est sortie de son silence mercredi soir. La ministre de l'Apprentissage a raconté sur Twitter sa version des faits. Toujours avec son ton volontairement offensif.

20 janvier, "mon véhicule officiel a été pris en charge par une patrouille motorisée pour assurer le transport jusqu'à l'aéroport de Villacoublay", commence Nadine Morano. "Afin de rejoindre le Premier Ministre pour un déplacement officiel à Sarrebourg avec atterrissage à Phalsbourg / Et non pas comme l'a faussement indiqué le Canard Enchainé pour rentrer chez moi à Toul", tient-elle à préciser.

"Je n'ai pas vu l'accident, je lisais mon dossier"

"A 8h45, avenue du General Leclerc, un des motards a percuté un piéton qui traversait la chaussée en courant avec des écouteurs aux oreilles", poursuit la ministre. "Le convoi roulait à faible allure. Je n'ai pas vu l'accident, je lisais mon dossier et la radio fonctionnait", assure-t-elle.

"Mon officier de sécurité m'a informée de l'accident. J'ai pris immédiatement les mesures de secours nécessaires avec les forces de sécurité / Je suis restée sur place jusqu'à l'arrivée du Samu. Le jeune garçon s'est mis assis et a parlé. Nous étions rassurés", écrit ensuite la ministre. "Après examens, il a subit (sic) une intervention chirurgicale qui s'est bien passée. Il n'est pas resté dans le coma 2 jours comme je l'ai lu", précise-t-elle, contredisant ainsi les informations du Canard Enchaîné. Le Parisien affirme de son côté que le jeune homme s'est vu prescrire "au moins deux mois d'arrêt de travail".

"Ses parents sont des gens remarquables"

"J'ai été en contact permanent avec ses parents qui sont des gens remarquables ! / Le père un ancien policier a très bien compris les circonstances de l'accident. Il m'a téléphoné ce matin en colère de ce qu'il entendait / sur les ondes et a décidé de réagir. Il a trouvé ignoble la désinformation, les mensonges et les attaques dont j'ai fait l'objet", assure Nadine Morano.

"Je suis allée voir Alexis à l'hôpital. Un garçon remarquable. Il est sorti aujourd'hui. Il va bien. On a sympathisé, fait des photos", écrit-elle encore. "Bientôt avec les parents d'Alexis ont (sic) a prévu de se rencontrer parce qu'une épreuve comme celle là a créé quelque chose de fort entre nous", assure Nadine Morano. "J'ai pris aussi contact avec le motard. Un accident c'est aussi un traumatisme pour lui comme pour tous."

"Lamentable d'instrumentaliser un accident de la route"

"J'ai respecté la volonté de discrétion de la famille", assure Nadine Morano. "Je trouve lamentable d'instrumentaliser un accident de la route qui est un choc pour tous", conclut-elle.

L'humoriste Stéphane Guillon, qui avait appelé mardi les utilisateurs de Twitter à inonder Nadine Morano de messages, écrivait mercredi soir : "Mme Morano revient ce soir de Lyon par l’autoroute, dégagez les sorties des périphs et les abords de son ministère rue St Dominique !" Un nouveau trait d'humour pas du goût de la ministre. "Guillon est en spectacle sur tweeter pas utile d'acheter des billets. Vous l'avez en live gratuitement c'est moins cher :-)", a-t-elle répondu.