Montigny-lès-Metz : Heaulme rejugé ?

  • A
  • A
Montigny-lès-Metz : Heaulme rejugé ?
@ Max PPP
Partagez sur :

Le tueur en série pourrait être renvoyé devant les assises pour les meurtres de deux enfants.

Bientôt un quatrième procès pour Francis Heaulme ? Le parquet de Metz semble pencher jeudi en faveur du renvoi du tueur en série devant la cour d'assises de la Moselle, rapporte L'Est Républicain. Le suspect purge actuellement une peine de prison à perpétuité à Ensisheim, dans le Haut-Rhin, pour neuf meurtres commis entre 1984 et 1992. Il avait toutefois bénéficié d'un non lieu pour le double meurtre de Montigny-lès-Metz.

Trois ans d'instruction

Dans cette affaire, Francis Heaulme était suspecté d'avoir tué les deux enfants retrouvés le crâne fracassé le long d’une voie ferrée le 28 septembre 1986. Après le non lieu accordé en 2009 au "Routard du crime", la famille de Cyril Beining, un des enfants tués, avait fait appel de cette décision. La chambre d'instruction de Metz s'était donc emparée du dossier.

Aujourd'hui, le supplément d'information ordonné par la chambre de l'instruction de Metz en 2009 est bouclé. Il a fait se confronter mercredi devant un juge Francis Heaulme, 53 ans, à Jean-François Abgrall, le gendarme qui l'avait fait passer aux aveux dans plusieurs dossiers. A la suite de cette enquête, le parquet général pencherait pour un renvoi de Francis Heaulme devant la cour d'assises. C'est la chambre d'instruction qui doit trancher d'ici un mois.

"Pas d'élément déterminant"

Me Liliane Glock, l'avocate du "Routard du crime", ne cache pas son étonnant quant à la tenue éventuelle d'un nouveau procès contre Francis Heaulme. "Je suis un peu surprise parce que Francis Heaulme a bénéficié en première instance d'un non lieu, conformément aux réquisitions du parquet", rappelle-t-elle au micro d'Europe 1.

Selon l'avocate, l'instruction menée par deux magistrats n'a pas été fructueuse et son client n'est pas concerné par ces doubles meurtres. "Il y a eu un appel, un supplément d'information, qui n'a rien apporté de déterminant. Lui n'a jamais varié là-dessus, il a toujours dit : 'je n'ai rien à voir avec cette histoire, je n'ai pas tué les enfants'. Je trouve que c'est un peu osé, comme ça, en fin de course, avec rien de plus", commente Me Liliane Glock.

"Charges suffisantes contre Francis Heaulme"

Mais pour Me Dominique Boh-Petit, l'avocate de la mère de Cyril Beining, tous les éléments sont réunis pour un renvoi de Francis Heaulme devant la cour d'assises. "Le procureur général de la cour d'appel de Metz estime vraisemblablement qu'il y a des charges suffisantes contre Francis Heaulme pour le renvoyer devant la cour d'assises de la Moselle. Aujourd'hui, a priori, le parquet général est de son avis : on ne peut pas confirmer une ordonnance de non lieu dans ce dossier. Donc c'est l'organisation vraisemblablement d'un quatrième procès", assure-t-elle, interrogée par Europe 1.

L'avocate reconnaît toutefois que l'éventuelle tenue d'un quatrième procès sera une épreuve particulièrement difficile pour les familles des deux jeunes victimes, 26 ans après les faits. "Sur le plan humain, c'est extrêmement dur, c'est quelque chose qu'elle (la mère de Cyril Beining, ndlr) appréhende. Elle en a déjà vécu trois et elle sait quels sont les détails qui vont être rappelés de ce qu'a vécu son enfant avant de mourir et ça c'est une appréhension très forte", insiste l'avocate.