Montignac : mort du roi du régime

  • A
  • A
Montignac : mort du roi du régime
@ DR
Partagez sur :

L’auteur à succès de livres de régime est décédé dimanche à l’âge de 66 ans.

Le régime "dissocié". C’est la méthode amaigrissante qu’a développée Michel Montignac dans les années 1980, lui permettant de s’imposer comme l’un des principaux auteurs de livre sur les régimes. Agé de 66 ans, il est décédé dimanche dernier à Annemasse, puis a été inhumé en toute intimité à Juvigny, en Haute-Savoie.

Cet ancien enfant obèse avait très tôt décidé d'entreprendre dans les années 1970 des recherches sur la nutrition pour résoudre son problème de poids. Ses recherches aboutissent au régime dissocié, qui consiste à ne pas mélanger lipides et glucides au sein du même repas. Ce régime provoqua une petite révolution dans un milieu qui recommandait alors une seule solution : la réduction de l'apport énergétique, c'est-à-dire des calories.

S’adresser aux actifs

L’autre grande idée de Michel Montignac fut de savoir s’adresser à de nouveaux publics, et notamment aux travailleurs n’ayant pas beaucoup de temps pour soigner leur alimentation. Son premier livre, "Comment maigrir en faisant des repas d'affaires", devient rapidement un best-seller en France, vendu à plus de 500.000 exemplaires, selon le site internet de l’auteur.

L'année suivante, il publie "Je mange donc je maigris", version grand public de sa méthode. Paru dans une quarantaine de pays, l'ouvrage se serait vendu à plus de 16 millions d'exemplaires.

Une méthode contestée

Chez les nutritionnistes, Michel Montignac était pourtant loin de faire l'unanimité. "Il a fait à la fois du bien et du mal", juge le médecin-nutritionniste Pierre Azam.

"Il a quand même permis que l'on parle de régime, de nutrition - plutôt mal à mon sens - et forcé les universitaires à s'exprimer de façon plus compréhensible, pratique et quotidienne", poursuit-il, avant de lui reprocher d’avoir "fait croire au miracle, au miroir aux alouettes".

"Autant il est facile de perdre du poids - quel que soit le régime- ce qui laisse la porte ouverte à toutes sortes de gourous - il est extraordinairement difficile de ne pas regrossir", complète le professeur Guy Grand pour qui "il n'y a pas de régime unique pour tout le monde". Si Michel Montignac n’a pas inventé le régime ultime, il a néanmoins posé sa pierre à l’édifice avec son régime "dissocié".