Monflanquin : Tilly, "un prédateur"

  • A
  • A
Monflanquin : Tilly, "un prédateur"
@ MAXPP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - Christine de Védrines est soulagée par la condamnation de Thierry Tilly.

Thierry Tilly, gourou présumé dans l'affaire dite des "reclus de Monflanquin" a été condamné mardi à huit ans de prison ferme pour "abus de faiblesse de personnes en état de sujétion psychologique". De la grand-mère aux petits-enfants, pendant dix ans, le gourou présumé a entraîné onze membres de la famille de Védrines dans une incroyable descente aux enfers.

>> A lire aussi - Prison pour le gourou de Monflanquin

Sur "les conseils avisés" de Thierry Tilly, cette grande famille aristocratique du Sud-Ouest s'est délestée d'un patrimoine de 4,5 millions d'euros… au profit d'une fondation humanitaire fantôme. Christine de Védrines, une des "reclus de Montflanquin" a réagi à cette condamnation au micro d'Europe 1.  

"C'est un minimum"

Elle est une des premières à être sortie de l'emprise du gourou en mars 2009. C'est elle qui a amorcé la fin du cauchemar pour sa famille, en expliquant au juge d'instruction comment la fortune familiale s'est évaporée et comment le gourou manipulait la famille depuis dix ans.

Christine de Védrines : " M. Thierry Tilly n'est pas un gourou, c'est un prédateur"

"Il a tout de même failli nous anéantir,  nous et nos enfants. Donc huit ans de prison ferme, pour moi, c'est un minimum", a confié Christine de Védrines  au micro d'Europe 1.

"Une famille normale"

Pour cette femme dont le mari, gynécologue réputé, avait fermé brusquement son cabinet pour se reclure, " M. Thierry Tilly n'est pas un gourou, c'est un prédateur".  "Nous, nous étions une famille normale à qui il est arrivé une histoire anormale. Il faut faire attention, la plupart des gens peuvent être manipulés", a-t-elle avertie.

"Je pense que cette décision va pouvoir aider d'autres personnes. J'espère, humblement, que ce procès pourra faire date", a-t-elle conclu, dans un soulagement relatif.