Monflanquin : Tilly de retour au tribunal

  • A
  • A
Monflanquin : Tilly de retour au tribunal
@ MAXPPP
Partagez sur :

Il sera rejugé à partir de lundi par la cour d'appel de Bordeaux, 5 mois après sa condamnation.

Thierry Tilly, reconnu responsable de la ruine d'une famille de notables un temps surnommée "les reclus de Monflanquin", sera rejugé à partir de lundi par la cour d'appel de Bordeaux, cinq mois après sa condamnation en première instance à huit ans de prison. Il s'agit d'une affaire rare, par son ampleur et la personnalité des victimes, d'abus de faiblesse par sujétion psychologique.

M. Tilly, après avoir fait connaissance à la fin des années 1990 des de Védrines, notables aisés, instruits et honorablement connus du Sud-Ouest, avait réussi à isoler psychologiquement de leurs proches onze personnes de la famille, issues de trois générations, à les convaincre qu'elles étaient victimes d'un complot dont lui seul pouvait les sauver, et à leur faire vendre tous leurs biens à son profit, le tout en une dizaine d'années. A la suite de l'épisode marquant de la séquestration d'une des femmes de la famille pendant une semaine, accompagnée de violences, organisée par M. Tilly pour lui faire avouer un secret imaginaire, certaines victimes avaient alors repris contact avec la réalité. Les autres avaient été "libérées" de l'emprise quelques mois plus tard, avec l'arrestation de M. Tilly en octobre 2009.

Dans son jugement du 13 novembre, le tribunal de Bordeaux avait notamment remarqué que M. Tilly s'était appuyé sur "la situation, l'histoire et le fonctionnement" de cette famille, et avait su en "exploiter les failles (...) mésententes (...) rivalités (...) et mesquineries" par toute une série de "pressions et de techniques psychologiques".
Le jugement avait dénoncé "l'extrême gravité des faits".

Christine de Védrines : " M. Thierry Tilly n'est pas un gourou, c'est un prédateur"