Mis en cause, Imad Lahoud se défend

  • A
  • A
Mis en cause, Imad Lahoud se défend
@ Maxppp
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - L'ex-informaticien condamné dans l'affaire Clearstream est au centre d'une polémique.

Vous souvenez-vous d'Imad Lahoud ? C'est le nom du sulfureux informaticien condamné en 2010 à trois ans de prison, dont 18 mois ferme pour complicité de dénonciation calomnieuse, faux et usage de faux et recel d'abus de confiance dans l'affaire Clearstream. Depuis, il a passé son agrégation de professeur de mathématiques et enseigne en première année de classe préparatoire aux écoles de commerce option scientifique, au lycée Carnot, à Paris.

>> A écouter - Imad Lahoud face à ses élèves

Et son nom embarrasse à présent l’Éducation nationale. Un conflit l'oppose en effet à certains de ses collègues qui l'accusent de favoriser les meilleurs élèves, et d'en détourner certains du lycée vers une prépa privée dans laquelle il travaille occasionnellement. Europe 1 a rencontré le professeur de mathématiques, qui répond en exclusivité.

"Je terminerai l'année à Carnot". "J'en ai vu d'autres", plaisante Imad Lahoud. De toute façon, tient-il à préciser, les collègues qui demandent aujourd'hui son renvoi ne l'ont jamais vraiment bien accueilli. "Mon passé joue, je n'oublierai jamais les propos d'un collègue qui m'a dit : 'quand tu es arrivé à Carnot on t'a accueilli avec mansuétude'. Vous savez, j'ai passé le concours, l'agrégation, je l'ai réussi, au même titre que lui. Donc je terminerai l'année à Carnot, avec mes élèves, parce que c'est dans leur intérêt et d'ailleurs ils le souhaitent", commente-t-il au micro d'Europe 1.

Les élèves défendent leur professeur. Alors que les 18 enseignants du lycée Carnot ont envoyé, le 20 février dernier, un courrier à différentes instances de l'Education nationale pour demander le renvoi d'Imad Lahoud, ses élèves le soutiennent. Certains ont d'ailleurs eux aussi écrit une lettre pour assurer que l'ancien informaticien est un "bon professeur" et demander "son maintien jusqu’à la fin de l’année". Un courrier a notamment transmis au rectorat de Paris, qui sera chargé de trancher sur l'avenir du professeur d'ici la fin de l'année.

Imad Lahoud

© MAXPPP

Juste une volonté d'"augmenter mon salaire". En attendant la suite, le professeur Lahoud nie tout conflit d'intérêt entre ses cours au lycée, et ses activités dans la prépa privée nommée Intégrale. "Moi, je fais ce que les élèves ont envie de faire. Si un élève vient me voir pour une recommandation pour Intégrale, je la ferai. Mais je n'encourage pas les élèves, je ne travaille pas pour cette prépa privée. J'ai effectué quelques cours pour augmenter mon salaire à la fin du mois. Mon salaire est autour de 2.300 euros par mois, certains de mes collègues, qui ont plus d'avancement, gagnent jusqu'à 8.000 euros par mois". Juste une question de pouvoir d'achat, assure donc Imad Lahoud... Les cours donnés dans le privé ont d'ailleurs été payés et déclarés, insiste-t-il.

Futur prof chez Intégrale ? Le rectorat de paris devrait se prononcer dans le mois sur l'avenir d'Imad Lahoud au sein du lycée Carnot. Sept options sont envisagées allant du blâme à la radiation. Selon Le Monde, Imad Lahoud a, semble-t-il, pris les devants et devrait faire sa prochaine rentrée chez  Intégrale comme responsable de l’enseignement des mathématiques.