Ministres, attention, l’Entarteur revient…

  • A
  • A
Ministres, attention, l’Entarteur revient…
@ MAXPPP
Partagez sur :

Après une trêve de trois ans, Noël Godin confirme à Europe1.fr qu’il reprend sa croisade pâtissière.

Les puissants peuvent trembler. Après trois ans de trêve, l’Entarteur Noël Godin s’apprête à frapper à nouveau. "Il est plus que temps que l’offensive anarcho-pâtissière reprenne", lance le Bruxellois, joint par Europe1.fr.

L’homme ne dit rien de la date et du modus operandi de sa prochaine attaque. Mais pour ce qui est de ses cibles, Noël Godin ne fait aucun mystère. "Mes amis de flibuste et moi-même déclarons la guerre pâtissière au gouvernement Sarkozy plus que jamais", annonce celui qui a débuté sa carrière sous le sobriquet de Georges Le Gloupier. "En particulier à Besson et Hortefeux qui doivent absolument être gloupinisés pour toutes les raisons imaginables. Il y a absolument lieu de leur démontrer qu’ils ne peuvent pas tout se permettre en ne faisant bobo qu’à leur amour-propre, en les bombardant de gâteaux bien crémeux".

De Duras à Doc Gyneco

Sont aussi visés tous les "cornichons culturels ou les représentants du journalisme faux-culs", poursuit le trublion. Par exemple, "il n’est pas possible de ne pas réserver de cocasse surprise à Philippe Val, pour toutes les raisons que vous savez. On aimerait dédier son entartement à Guillon et à Porte", les deux humoristes limogés de France Inter en juin.

Et déclamer haut et fort le nom de ses victimes potentielles n’est pas un handicap pour Noël Godin. "Je me suis rendu compte que plus on trompettait nos cibles idylliques dans les médias, plus on avait des chances d’y arriver, car du coup on est souvent contactés par des personnages de leur entourage, qui nous amènent des plans d’attaque avec voies d’accès direct à la cible", rigole l’Entarteur. "Et les appels aux entartements ne peuvent qu'encourager des nouveaux tueurs à GAC (gâteaux à la crème, ndlr) à se révéler".

C’est Marguerite Duras qui, en novembre 1969, avait ouvert un palmarès somme toute impressionnant. Jean-Luc Godard, Patrick Bruel, Nicolas Sarkozy, Benjamin Castaldi, Jean-Pierre Chevènement, le journaliste Alain Bévérini (en plein 20 heures de TF1), mais aussi Bill Gates font notamment partie de cette liste éclectique et pléthorique, provisoirement clôturée par Doc Gyneco en 2007.

Regardez l’entartage de Doc Gynéco :

Depuis, plus rien… pour l’instant. "J’ai eu plus de turbin que d’habitude, notamment durant l’épopée de Siné Hebdo", explique le Bruxellois. "Et les plans qu’on m’a proposés ces dernières années étaient foireux. Avant de monter en safari pâtissier, il faut être quasiment sûr qu’on a beaucoup de chances d’y arriver."

BHL peut dormir tranquille

Mais la cible préférée de l’Internationale pâtissière reste Bernard Henri-Lévy, le seul qui a eu le droit à plusieurs entartages. Sept exactement. Mais que le philosophe se rassure, le huitième n’est pas pour demain. "Pour le moment, BHL est assez détrôné. Il fait la besogne lui-même en s’auto-entartant sublimement avec l’affaire Botul (un faux philosophe que BHL avait repris dans un de ses livres, ndlr)", jubile l’Entarteur. "On attendra avant de s’y remettre car nous avons un principe, c’est de n’attaquer que des ennemis dans toute la puissance de leur force".

Derrière la farce, une vraie philosophie pointe. "Nous voulons démontrer que les célébrités les plus répressives et les plus antipathiques peuvent être tuées par le ridicule à un moment donné", raisonne Noël Godin. "Nous voulons répandre la bonne nouvelle que n’importe quel petit ou grand garnement peut mettre dans l’embarras les puissants de ce monde, même les mieux protégés, et les ramener à la véritable nature de la vie."

Pour éviter une telle leçon de vie aux ministres, les services de sécurité sont prévenus. Ils devront être sur les dents pour éviter une indigestion de crème.