Militant condamné: appel au calme des parents

  • A
  • A
Militant condamné: appel au calme des parents
@ REUTERS
Partagez sur :

Ils demandent aux soutiens de cet opposant au mariage gay de "ne pas céder à la violence".

Les parents du jeune opposant au mariage homosexuel écroué cette semaine à Paris ont lancé samedi sur le site du journal La Croix un appel au calme, demandant aux militants qui se rassemblent pour lui apporter leur soutien de "ne pas céder à la violence".

"Nous, parents de Nicolas, sommes, comme beaucoup, touchés par la sanction judiciaire disproportionnée qui touche notre fils", écrivent-ils dans une tribune, en se disant "émus et touchés par l'ampleur du soutien qui lui y est manifesté".

>> A LIRE AUSSI : Manif pour tous : les raisons d'une incarcération

Nicolas Bernard-Busse, étudiant parisien de 23 ans, arrêté dimanche sur l'avenue des Champs-Elysées après une manifestation et poursuivi pour rébellion, a été condamné mercredi à quatre mois de prison dont deux ferme. La justice a déjà condamné des manifestants anti-mariage homo, mais c'est la première fois que l'un d'eux est écroué.

"Ne faites pas de lui un héros, encore moins un martyr ! Il ne mérite ni tant d'honneur ni, pour d'autres, tant de haine", continue la tribune, signée des "parents de Nicolas B." "L'enjeu essentiel, celui qui doit tous nous mobiliser, est celui de la bonne santé de notre démocratie. Cette démocratie est abîmée lorsque des milliers de jeunes et de moins jeunes manifestent pacifiquement sans jamais avoir le sentiment d'être entendus", estiment-ils.

"Beaucoup d'entre vous ont prévu de se rassembler pour manifester leur solidarité avec Nicolas. Nous leur demandons instamment - comme nous le demandons aux forces de l'ordre - de ne pas céder à la violence", poursuivent les parents du jeune homme. Pour eux, "il est temps de chercher des issues constructives".

Des appels à des rassemblements en soutien au jeune militant écroué ont été lancés dans plusieurs villes de France. Environ 500 personnes, selon la police, ont ainsi manifesté vendredi soir à Paris, où un autre rassemblement hostile au mariage homosexuel est prévu dimanche soir.