Meuse : les restes de 26 Poilus retrouvés

  • A
  • A
Meuse : les restes de 26 Poilus retrouvés
Des touristes allemands ont découvert des ossements appartenant à des soldats tués en 1916.@ MAXPPP
Partagez sur :

Des touristes allemands ont découvert des ossements des soldats tués en 1916.

La découverte. C'est tout à fait par hasard, alors qu'ils se promenaient dans la forêt de Verdun, sur le site d'un ancien village, totalement détruit en 1916, que des touristes allemands ont découvert des ossements. Après plusieurs heures de fouilles, ce sont finalement les corps de dix Poilus qui ont été mis au jour, rapporte L'Est républicain. Seize autres ont été découverts dans la journée de vendredi. Des recherches sont en cours pour retrouver les descendants de ces soldats.

poilus site EUROPE1/FREDERIC MICHEL

© EUROPE1/FREDERIC MICHEL

Un village détruit. La découverte a eu lieu à Fleury-devant-Douaumont, une commune totalement détruite en 1916 pendant la bataille de Verdun et jamais reconstruite depuis. Le village, déclaré "mort pour la France", est devenu un lieu de souvenir.

"Tués à l'ennemi". Le lieu où les corps ont été découverts est un ancien poste de secours. Ce n'est donc pas là que les soldats ont été tués. Les 26 Poilus ont vraisemblablement été blessés ou tués au champ de bataille puis ont été entreposés là avant qu'un obus ne les ensevelisse, explique L'Est républicain. "Les papiers sont faits, puisqu'ils ont été déclarés tués à l'ennemi mais les corps n'ont pas été retrouvés", détaille le procureur de la République de Verdun, Yves Le Clair.

poilus retrouvés dans la meuse EUROPE1/FREDERIC MICHEL

© EUROPE1/FREDERIC MICHEL

A la recherche des descendants. Sept des 26 soldats retrouvés ont pu être identifiés grâce aux plaques militaires qu'ils portaient. Selon les autorités, ces Poilus ont été tués entre le 28 mars et le 5 avril 1916 - soit au début de la bataille. Des recherches ont été lancées pour tenter de retrouver les descendants des Poilus identifiés*. Dans le cas où la famille ne souhaite pas récupérer le corps, le soldat sera inhumé au cimetière militaire de Fleury "sous une croix blanche". Les soldats non identifiés rejoindront l'Ossuaire.

poilus plaque maxppp

© MAXPPP

Les montres arrêtées. Les fouilles ont aussi permis de retrouver plusieurs objets, comme "des porte-monnaie contenant des pièces en argent, des culots de pipes, un briquet, un peigne, une paire de ciseaux, des couteaux de poche, les croix de chapelets, une médaille de communion, un livret militaire et un carnet miraculeusement conservés", liste le journal. Deux montres ont aussi été découvertes. Elles sont arrêtées à 11h07 et 11h14, "sans doute l’heure approximative du bombardement de l’endroit", estime L'Est républicain.

poilus montre maxppp

© MAXPPP

* Un numéro vert a été mis en place : 0 800 007 802