Merah tué pendant l'assaut

  • A
  • A
Merah tué pendant l'assaut
@ CAPTURE AFTONBLADET
Partagez sur :

Le suspect a finalement été tué lors de l'assaut du Raid, jeudi vers 11h30.

Le Raid ne l'a finalement pas capturé vivant. Après un siège de plus de 31 heures, Mohamed Merah, le principal suspect des tueries de Montauban et Toulouse, a été tué par les membres du Raid lors de l'assaut lancé jeudi matin vers 11h30. Le jeune homme était encerclé depuis mercredi 3 heures du matin. L(homme a été tué par des tireurs du Raid au moment où il sautait du balcon de sa fenêtre en continuant à tirer, a précisé une source policière."Quand il est arrivé au sol, il était mort", a ajouté cette source.

Après trois grosses détonations entendues vers 10h30, les policiers du Raid sont entrés dans l'appartement situé en rez-de-chaussée pour tenter d'interpeller - vivant - le forcené. Après des échanges nourris de tirs durant cinq minutes, le jeune homme a finalement été tué par le Raid vers 11h30. Il aurait quitté l'intérieur de l'appartement pour ouvrir le feu du balcon, selon les informations d'Europe 1. Au moins trois policiers sont blessés, dont un grièvement selon les premières informations. 

>> EN DIRECT  -  Suivez les dernière infos sur l'intervention du Raid à Toulouse en cliquant ici.

Quelques minutes après la fin de l'intervention du Raid, plusieurs pompiers, chargés de brancards, ont accouru aux abords de la scène. Selon l'un des envoyés spéciaux d'Europe 1 sur place, des motos ont escorté les ambulances jusqu'à l'hôpital. 

Plus de contact depuis 22h45 mercredi

Enclin à négocier et très prolixe dans ses échanges en talkie-walkie avec la police durant les premières heures du siège, le jeune homme de 23 ans semble s’être ensuite braqué, alors même qu’il avait annoncé vouloir se rendre une fois la nuit tombée, mercredi.

Depuis 22h45 mercredi, plus aucun contact avec le jeune homme n'était établi, au point d'imaginer qu'il se soit donné la mort. "C'est assez étrange qu'on ait rien vu du tout. Il n'y a eu aucun mouvement cette nuit. Comme vous le savez les volets de son appartement ont été explosés hier soir par le Raid afin que l'on puisse y voir... C'est assez étrange qu'il n'ait jamais réagi", a expliqué Claude Guéant sur RTL.

Les forces de l'ordre espéraient "éviter l'assaut"

Mohamed Merah, qui a revendiqué les trois attaques menées dans la région de Toulouse dans lesquelles il dit avoir agi "seul", avait d’abord indiqué aux policiers vouloir se rendre mercredi "en fin de soirée", a précisé le procureur de Paris François Molins.

"Nous espérons éviter l'assaut parce que nous souhaitons prendre M. Merah vivant afin qu'il puisse être jugé", avait annoncé mercredi le ministre de l'Intérieur pour expliquer pourquoi les unités d'élite n'étaient pas passées plus tôt à l'action alors que tout l'immeuble avait été évacué depuis le début de la journée.

Le Raid a accentué la pression sur le jeune homme mercredi soir en lançant trois grenades assourdissantes et incapacitantes peu avant minuit.

Il a ensuite ouvert une brèche dans un mur de l'appartement pour obtenir une meilleure vision de la scène. Cette manœuvre n'ayant pas poussé Mohammed Merah à se rendre, les policiers ont alors lancé de nouvelles grenades vers 1h40, une manœuvre qualifié de "coup de pression" par les forces de l’ordre.

Les autorités, qui ont longtemps espéré la reddition de Mohamed Merah dans le calme, ont finalement décidé de lancer l'assaut vers 10h30 après plus de 31 heures de siège.