Merah : "ça devait être réglé en un quart d'heure"

  • A
  • A
Merah : "ça devait être réglé en un quart d'heure"
@ MaxPPP
Partagez sur :

Hugues Moutouh, conseiller du ministre de l'Intérieur, raconte les détails de la traque du tueur Toulousain.

Hugues Moutouh est revenu dans Europe 1 Matin sur l'interpellation de Mohamed Merah, dans la nuit du 21 au 22 mars 2012 à Toulouse. "Au départ, les hommes du Raid pensaient que ça allait être réglé en un quart d’heure", explique celui qui était à l'époque le conseiller spécial du ministre de l’Intérieur Claude Guéant et qui raconte la traque du "tueur au scooter" dans son livre 168 heures chrono, la traque de Mohamed Merah.

>> LIRE AUSSI - Qui est Mohamed Merah ?

"Neuf fois sur dix, les interpellations du Raid fonctionnent", ajoute-t-il. Pas cette fois. "Quand on arrive à 3h10, Mohamed Merah ne dort pas. On avait prévu d’intervenir à 3h parce qu’on savait qu’à 4 heures il avait sa première prière du jour", poursuit Hugues Moutouh.

"Dans son sofa en train de regarder la télé"

Le tueur islamiste "est dans son sofa, en train de regarder la télévision. Il entend du bruit de l’autre côté du couloir, il s’aperçoit que la lumière de l’entrée n’est pas allumée et là il se dit : 'ce sont les flics qui viennent me chercher'. Là il prend une arme et il tire à travers la porte, blessant deux policiers du raid".

Après avoir résisté pendant 32 heures dans son appartement de 38m2, Mohamed Merah, qui portait un gilet pare-balle sous sa djellaba, est "tué par un sniper alors qu'il tente de sortir par le jardin". Cette intervention, qui ne s'est donc pas déroulée comme prévu, est "un succès pour la police française", estime encore Hugues Moutouh.

A LIRE AUSSI

Tueries : "Une tragédie nationale"
Vigipirate écarlate, du jamais vu
Guéant : un suspect "déterminé"
Le récit de la traque