Mediator : une facture à 1,2 milliard pour la Sécu

  • A
  • A
Mediator : une facture à 1,2 milliard pour la Sécu
La facture finale pourrait dépasser le 1,2 milliard d'euros, d'autres coûts n'ayant pas encore été pris en compte par la Cnam.
Partagez sur :

Xavier Bertrand a précisé jeudi que l’assurance maladie se retournerait contre Servier.

La facture a été salée pour la Sécurité sociale. Pendant les 33 ans de la commercialisation du Mediator, médicament suspecté d’avoir causé la mort de 500 à 2.000 patients, l’assurance-maladie - et donc les contribuables - a déboursé 1,2 milliard d’euros, selon des chiffres avancés mercredi soir par Le Figaro. Le quotidien s’appuie sur des documents confidentiels de la Cnam (Caisse nationale d’assurance-maladie).

879 millions pour le simple remboursement

Le seul remboursement des quelque 145 millions de boîtes écoulées du 13 août 1976 au 30 novembre 2009 a coûté à lui seul 879 millions d’euros, selon les calculs de la Cnam, qui s’est attaché à convertir le prix des boîtes en euros constants 2009. Le succès du médicament, à l’origine réservé aux diabétiques, s’explique par le fait que nombre de médecins le prescrivaient comme simple coupe-faim à des patients atteints de surcharge pondérale.

Aux 879 millions d’euros, il convient d’ajouter le coût des prises en charge liées aux complications consécutives à la prise du Mediator. Près de 1.750 patients ont subi une intervention chirurgicale cardiaque, soit, selon l’estimation de la Cnam, un coût de 315 millions d’euros.

L’addition pourrait s’alourdir

Et l’addition pourrait encore s’alourdir. Car d’autres calculs sont en cours à l’assurance-maladie. Les primes d’invalidité et autre arrêts de travail n’ont en effet pas encore été pris en compte. Idem pour les 663.000 courriers envoyés au consommateur de Mediator pour les inviter à consulter, et pour les consultations et autres examens consécutifs à l’envoi de ces courriers.

La procédure est encore longue, mais si les laboratoires Servier, créateurs du Mediator, et accusés d’avoir caché sa dangerosité tout au long de sa commercialisation, étaient finalement reconnus entièrement responsables de ce scandale sanitaire, il pourrait leur en coûter très cher.

Bertrand : "l’assurance maladie se retournera contre Servier"

Invité sur Europe 1 jeudi matin, le ministre de la Santé Xavier Bertrand a précisé que l’assurance maladie se retournerait contre le laboratoire Servier. "Ces sommes, qui ont été engagées par la Sécurité sociale, devront être remboursées par le laboratoire Servier" a indiqué le ministre. Pour Xavier Bertrand, "le laboratoire Servier a largement de quoi indemniser les victimes".

"Personne ne comprendrait que Jacques Servier continue à faire preuve d’un entêtement sans nom dans cette affaire", a martelé le ministre. Et Xavier Bertrand de souhaiter des indemnisations "sans délai, sans palabre, sans retard".

Dans l'entourage du ministre de la Santé, on estime qu'en faisant le total de toutes ces dépenses, ce ne sont pas 1,2 milliard d'euros que l'assurance maladie va devoir supporter mais deux milliards d'euros. Les laboratoires Servier viennent d'ailleurs de confirmer qu'ils disposaient d'une réserve de deux milliards d'euros.