Mediator : Sarkozy commande un rapport

  • A
  • A
Mediator : Sarkozy commande un rapport
Deux professeurs sont chargés d'un rapport sur le Mediator afin d’assainir la filière du médicament.@ MAXPPP
Partagez sur :

Deux professeurs sont chargés de trouver un moyen d’assainir la filière du médicament.

Nicolas Sarkozy a chargé fin décembre le député UMP et chirurgien urologue Bernard Debré de rédiger un rapport sur l'affaire du Mediator, rapporte jeudi France Info. Le texte, qui devrait inspirer une loi, sera remis en mars au chef de l'Etat et à Xavier Bertrand.

Le professeur Debré a pour mission "d’assainir la filière du médicament". Il a dit avoir vu "trois ou quatre fois" le ministre de la Santé Xavier Bertrand depuis que lui a été confié ce dossier. "Il m'a confirmé qu'il me donnait cette mission, et m'a demandé si je voulais des bureaux et un secrétariat", a-t-il précisé."On fera une première mouture dans une quinzaine de jours, et mi-mars nous donnerons à Xavier Bertrand le fruit de nos réflexions", a-t-il ajouté.

Un financement de l’Afssaps par l’Etat

Bien que le rapport ne soit rendu qu'en mars, on connait déjà les principaux éléments qui le composent. Bernard Debré, épaulé par un autre médecin, le professeur Philippe Even - président de l'Institut Necker - préconisent, tout d'abord, que l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (Afssaps) soit financée directement par l'Etat et non par l'industrie pharmaceutique.

Ils proposent également de rendre publique la liste des contrats qui lient les professeurs de médecine à des laboratoires pharmaceutiques et de nommer des personnalités indépendantes pour contrôler l'ensemble de la filière du médicament, rapporte France Info. Une demande qui s’inscrit dans la lignée des souhaits formulés par Xavier Bertrand le 16 janvier dernier.

Plus de transparence, plus de rigueur

Le ministre de la Santé, invité du Grand rendez-vous sur Europe 1, avait pointé du doit le problème de la "police" des médicaments, pas assez rigoureuse, mais aussi celui des conflits d’intérêts. "Il faut aller jusqu’au bout. Il faut que toutes les conventions signées par l’industrie pharmaceutique soient publiées et consultables par tous", avait-t-il annoncé. "Il faut mettre fin aux conflits d'intérêts et cela est possible. Il faut que les discussions dans les commissions soient enregistrées, que les rapports soient rendus publics", avait ajouté le ministre.

Le 16 janvier, Xavier Bertrand demandait plus de transparence pour mettre fin aux conflits d’intérêt :

Les deux professeurs en charge du rapport préconisent aussi que tout le système du médicament et de la certification au prix, soit contrôlé par des personnalités indépendantes nommées. Ils souhaitent aussi que les médecins soient réévalués tous les cinq ans et enfin qu'un site Internet et une chaîne TNT soient spécifiquement consacrés à informer le grand public.

Le Mediator, un puissant anorexigène commercialisé par les laboratoires Servier comme un anti-diabétique, aurait provoqué la mort de 500 à 2.000 personnes en France depuis 1976, selon deux études publiées fin 2010. Ces révélations ont conduit à l'ouverture d'une enquête pénale et à une remise en cause globale du système sanitaire.