Mediator : addition de 423 millions d'euros

  • A
  • A
Mediator : addition de 423 millions d'euros
@ MAX PPP
Partagez sur :

En dix ans, le médicament coupe-faim a coûté cher à la Sécu et aux complémentaires.

Le médiator, un scandale sanitaire et financier. Une note confidentielle de l'Union nationale des organismes d’assurances maladies complémentaires (Unocam) révèle que le Mediator, ce médicament utilisé comme coupe-faim qui a fait de 500 à 2.000 morts, a coûté 423 millions d'euros en dix ans à la Sécurité sociale et aux complémentaires santé, annonce Aujourd'hui en France.

L'Unocam réunit les fédérations d'assurances et mutuelles complémentaires santé et ses experts estiment que "l'assurance maladie a dépensé 324,89 millions d'euros au titre du remboursement de ce médicament", selon le quotidien. L'addition réglée par les mutuelles et assurances se monterait, elle à 98,71 millions d'euros, selon la même source.

Un remboursement inadéquat

Les experts de l'Unocam s'étonnent de "l'octroi par les autorités d'un taux de remboursement de 65% en totale inadéquation avec le niveau de service médical rendu (SMR) qualifié d' « insuffisant » par l'autorité de santé.

Commercialisé en France par les laboratoires Servier de 1976 à novembre 2009, le Mediator (benfluorex), destiné aux diabétiques en surpoids et largement détourné comme coupe-faim, a été utilisé par 5 millions de personnes, dont 2,9 millions pendant plus de 3 mois. Il a été retiré du marché en novembre 2009.