Mediator : 20 millions pour les victimes

  • A
  • A
Mediator : 20 millions pour les victimes
Les laboratoires Servier ont annoncé qu'ils doteraient de 20 millions d'euros le fonds d'indemnisation des victimes du Mediator.@ MAXPPP
Partagez sur :

Le laboratoire Servier va ainsi financer un fonds d’indemnisation. Trop peu, disent les victimes.

Les laboratoires Servier consent à mettre la main à la poche. Ils se sont dits prêts jeudi à faire une première dotation de 20 millions d’euros à un fonds d’indemnisation spécifique des victimes du Mediator. Un fonds réclamé le mois dernier par des associations de victimes du médicament coupe-faim, ainsi que par des groupes de consommateurs.

Le laboratoire s’était déjà dit prêt fin janvier à créer ce fonds, sans préciser le montant de la dotation. Mais afin de parer d’avance à toute critique, Servier l’a déjà précisé, la création du fonds se fait "en-dehors de toute reconnaissance de responsabilité".

"Un pas en avant" pour l'UFC-Que Choisir

Le fonds d’indemnisation complètera les procédures existantes, afin que les patients qui n’entreraient pas dans le cadre des accidents médicaux puissent tout de même toucher de l’argent.

Et les aspirants à l’indemnisation risquent d’être nombreux. Cinq millions de personnes ont pris ce coupe-faim, destiné aux diabétiques en surpoids, entre 1976 et 2009.

L'Association française des diabétiques (AFD) a déjà fait part de sa déception. "Avec 20 millions, on est bien loin du compte et nous ne demandons pas l'aumône", a commenté le directeur de la communication de l'association, Jacques Le Disez. De son côté, Alain Bazot, président de l'UFC-Que Choisir, a salué le "pas en avant concret" de Jacques Servier, qui "prend enfin la mesure de la dimension du drame du Mediator".