Medef Marseille: "on dit aux jeunes, 'venez' "

  • A
  • A
Medef Marseille: "on dit aux jeunes, 'venez' "
"Il n'y a pas de fatalité à Marseille", assure le patron du Medef local.@ MAXPPP
Partagez sur :

Stéphane Brousse, patron du Medef local, soutient "qu'il y a du boulot" pour les jeunes des quartiers Nord.

"Il n'y a pas de fatalité à Marseille Nord." Stéphane Brousse, patron du Medef de la cité phocéenne, a dédramatisé au micro d'Europe 1 la situation économique des quartiers Nord de la ville. "Il y a un tissu d'entreprises, il n'y a pas que du trafic. On dit à nos jeunes : 'venez, intégrez nos entreprises'. On ne leur proposera pas 4.000 euros par mois - salaire que certains prétendent gagner par le deal - mais du boulot, il y en a pour eux", assure-t-il.

Le patron des patrons locaux salue d'ailleurs la mise en place des zones franches par l’État, qui a permis de "booster" l'installation d'entreprises, en appliquant des exonérations de charges aux sociétés qui s'installent dans des quartiers sensibles. "Nous sommes fiers de cette ville et il faut continuer de le dire. Il faut continuer de dire du bien de Marseille. Elle manque encore d'attractivité", a conclu Stéphane Brousse.