Médecine : les professeurs Debré et Even sanctionnés

  • A
  • A
Médecine : les professeurs Debré et Even sanctionnés
@ MaxPPP
0 partage

INFO E1 - En cause, leur Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux, devenu un best-seller.

La sanction. Les Pr Bernard Debré et Philippe Even ont été sanctionnés par la chambre disciplinaire de l'Ordre des médecins, selon les informations recueillies par Europe 1. Ils ont écopé d'un an d'interdiction d'exercer la médecine dont six mois avec sursis, pour leur Guide des 4000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux, devenu un best-seller mais qui a fait l'objet de très nombreuses critiques dans le corps médical. L'Ordre des médecins reproche aux deux auteurs leur manque de "confraternité".

18.03  Décision ordre des médecins Debré Even 930620

© DOCUMENT EUROPE 1

Un guide "pour les malades et les praticiens". Cet ouvrage, écrit dans la foulée du scandale du Mediator, compile 20.000 études, condensées en 900 pages vulgarisées, pour passer au crible 4.000 médicaments au total. "C’est d’abord un outil pour les malades et les praticiens, mais aussi une matière de réflexion pour les politiques qui, théoriquement, devraient prendre des décisions", défendait le professeur Philippe Even sur Europe 1 en septembre 2013.

Des critiques nombreuses et des plaintes. Problème : dès sa parution, l'ouvrage a été critiqué par de nombreux autres experts et médecins. "Les membres de la Fédération française d’allergologie ont été les premiers à porter plainte contre les deux auteurs, leur reprochant d’avoir traité les praticiens de cette spécialité médicale de 'gourous, charlatans, et marchands d’illusion', et d’avoir 'jeté la suspicion sur toute la profession'", rappelle le Quotidien du médecin.

Au total, 279 plaintes ont été déposées avant que le Conseil de l'Ordre ne se saisisse à son tour de la question et en arrive à cette sanction. L'Ordre des médecins a insisté, dans sa décision dévoilée mardi, sur le fait qu'il convient "d’éviter de mettre en cause la compétence et l'honnêteté de médecins, notamment allergologues et cardiologues".

Un recours en vue. Les Pr Bernard Debré et Philippe Even, contactés par Europe1, disent prendre cette décision avec "distance" et rappellent qu'ils n’exercent déjà plus. Pour le "symbole", ils ont toutefois annoncé leur intention de faire appel.