Marseille : une école désaffectée investie par les toxicomanes

  • A
  • A
Marseille : une école désaffectée investie par les toxicomanes
@ Reuters
Partagez sur :

REPORTAGE E1 - Une école est devenue un repère de drogués depuis sa fermeture. Les riverains se tournent vers la collectivité.

Des milliers de seringues jonchent le sol de l’école désaffectée du quartier Sainte-Marthe à Marseille. Fermée depuis plusieurs années, elle est devenue le rendez-vous privilégié des toxicomanes du fait de sa proximité avec les quartiers nord de Marseille, réputés pour leur trafic de drogue. 

>> Outre l’insalubrité des lieux, ce qui marque la visite, ce sont les déchets de kit distribués par les associations comme a pu le constater la correspondante d’Europe 1 sur place :

“Les toxicos viennent se servir en kit, les cités approvisionnent en drogue, c’est lamentable”, conclut une voisine de l’école. Face à la problématique, le comité d’intérêt public du quartier a décidé de prendre les choses en main. Il a envoyé une lettre au maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, et au maire d’arrondissement pour leur demander de sécuriser l’accès à cette école.

La polémique intervient alors que les associations d’aides aux drogués militent pour l’ouverture de salle de shoot plus convenables dans la cité phocéenne. Jean-Claude Gaudin s’était de son côté régulièrement en faveur de telles salles dans sa ville avant de brusquement changer d’avis en 2012.