Marseille toujours sous les ordures

  • A
  • A
Marseille toujours sous les ordures
@ MAXPPP
Partagez sur :

Malgré la reprise du travail des éboueurs, la cité phocéenne croule encore sous les déchets.

10.000 tonnes de déchets. C'est l'impressionnante quantité d'ordures qui s'est accumulée pendant les 14 jours de grèves des éboueurs marseillais. Bien qu'ils aient repris le travail mardi matin, et malgré le plan d'urgence mis en place par la Communauté urbaine, les tas d'ordures ne disparaissent pas.

Bennes de chantier, tractopelles et rythme de ramassage multiplié par trois. Tous les moyens humains et matériels sont mis en oeuvre. Mais la tâche est immense et va même au-delà de ce que pouvaient imaginer les éboueurs, pourtant responsables de cette situation. "Il y a toujours autant de déchets. On fait des heures supplémentaires, en priorité dans le centre-ville", explique Philippe.

"Même nous on est surpris"

Cet éboueur est lucide : "c'est une reprise de grève, on le sait il va falloir travailler. Ça va prendre beaucoup de temps. Il y a encore énormément de poubelles. En deux jours, j'ai dû faire un dixième de ma section." "Même nous on est surpris", avoue-t-il.

Le syndicat Force ouvrière avait annoncé lundi que le nettoyage des rues prendrait une semaine. Mais même les éboueurs n'y croient plus. Les Marseillais sont excédés, surtout ceux qui habitent dans les zones excentrées. "Ils vont peut-être déblayer, mais certainement pas nettoyer. Moi j'irais à l'alcool à brûler et au Kärcher, millimètre par millimètre", plaisante, amère, une Marseillaise.