Mariage gay : les wedding planners dans les starting blocks

  • A
  • A
Mariage gay : les wedding planners dans les starting blocks
@ MAXPPP
Partagez sur :

Les organisateurs de mariage comptent bien profiter du nouveau marché qui va s'ouvrir.

Vincent et Bruno sont déjà prêts. Ce couple n'a pas attendu que les députés adoptent mardi après-midi la loi qui ouvre le mariage aux personnes de même sexe pour commencer à préparer leur mariage. Et même si aucune date n'est encore fixée, comme eux, des dizaines de couples homosexuels sont prêts à se marier. Un empressement que les wedding planners - les organisateurs de mariage - ont bien compris.

Il suffit de taper "organiser un mariage gay" dans un moteur de recherche pour tomber sur des dizaines de sites qui proposent leurs services aux couples homosexuels. Ainsi Prime Day est l'un des premiers site de wedding planners entièrement dédié aux couples de même sexe. "Nous donnons aux couples LGBT le pouvoir de réinventer le mariage pour changer le monde", proclame leur site. En ligne, les mêmes prestations que pour les hétérosexuels.

mariage gay espagne REUTERS

Car il n'est pas question pour eux de laisser passer un aussi juteux marché. Même si cette nouvelle manne n'a pas encore été chiffrée, les organisateurs de mariages ont bien en tête les chiffres des pays qui ont déjà légalisé le mariage homosexuel. En Espagne par exemple, où gays et lesbiennes peuvent se marier depuis 2005, 4.500 unions entre personnes de même sexe sont célébrées chaque année. En Australie, la légalisation du mariage homosexuel  représente un marché de 119 millions d'euros, générés par les fêtes, les cadeaux offerts aux mariés, les voyages de noce.

"C'est un marché qui va se développer et il faut y être", affirme Caroline Spritzer. Cette wedding planneuse, qui a fondé Physalis son agence d'organisation de mariage il y a trois ans, a déjà tout prévu pour attirer les gays. Et elle est très organisée : "je vais aller les chercher là où ils sont : aller dans des soirées, distribuer des flyers ou encore passer par le réseau de mes amis. On va aussi faire la Gay Pride, soit sur un char, ou tout simplement dans la rue avec des ballons aux couleurs de notre société et distribuer des dragées ou des préservatifs", explique la jeune femme sur Europe 1.

Et comme les hétérosexuels ont plusieurs salons du mariage chaque année, les homosexuels pourront dès ce week-end commencer à préparer leur mariage grâce au salon The G-Day, qui se tient à Paris. "G-Day s’impose comme le rendez-vous incontournable des Nouveaux Mariés, une journée 100% masculine pour faire le tour de tout ce dont vous aurez besoin pour un mariage réussi", vante le site de l'événement. Dans les allées, aux côtés des traditionnels fabricants de faire-parts ou de créateurs de pièces-montées, les couples trouveront My Gay Trip, une agence de voyages pour "voyageurs gay européens", ou encore le photographe de Je vous prends homos qui a travaillé "depuis plus de 20 ans dans le domaine du mariage traditionnel, [et] se  tourne aujourd'hui, vers la communauté gay".

deux-mariees-maxppp

Enfin, qui dit mariages dit parfois divorces. En Argentine, le premier divorce homosexuel a en effet eu lieu après seulement un mois et demi de mariage. Certains ont donc déjà prévu le coup. "La vague de mariages qui suivra le vote de la loi entrainera immanquablement une première vague de divorces avant la fin de cette année", prévient le très pragmatique site divorce-gay.fr. Il recense donc des avocats "gay friendly", prêts "à accueillir les inévitables divorces à venir des couples gays et lesbiens".