Mariage gay : la mise en garde de Barbarin
Le cardinal Philippe Barbarin © MAXPPP

Le mariage homosexuel ouvrirait la voie à la polygamie et à l'inceste selon l'archevêque de Lyon.

C’est une déclaration qui ne risque pas de passer inaperçue. Après avoir rencontré le ministre de l'Intérieur Manuel Valls vendredi, le cardinal Philippe Barbarin, archevêque de Lyon, a souhaité réaffirmer ses positions contre le mariage homosexuel… à sa façon. "C'est une rupture de société", a-t-il expliqué dans une interview diffusée vendredi soir sur la radio RCF et la chaîne TLM.

"Des couples à trois ou à quatre"

Dans cet entretien, l’archevêque se place en désaccord avec ce qu'il qualifie d'un "choix du gouvernement", qu'il perçoit comme une porte ouverte vers la polygamie avec "des couples à trois ou à quatre" et même "un jour peut-être" à l'inceste. Le prélat assure avoir évoqué le sujet avec Manuel Valls.

"On a parlé de ces problèmes sociétaux, du mariage entre les personnes du même sexe, des projets de loi qui sont actuellement en cours". Le cardinal souhaite ainsi appeler les autorités à l'organisation d'un vaste débat sur le sujet, sur le modèle des consultations sur les lois de bioéthique. Mgr Barbarin a ainsi rappelé quelle était sa définition du mariage, "un mot qui veut dire rempart, pour permettre au lieu le plus fragile de la société, c'est-à-dire une femme qui donne la vie à un enfant, que toutes les conditions soient établies pour que ça se passe dans les meilleures possibilités".

"Pour nous, la première page de la Bible (qui dit que le mariage unit un homme et une femme) a un peu plus de force et de vérité qui traversera les cultures et les siècles que les décisions circonstancielles ou passagères d'un Parlement". Le cardinal, par ailleurs officier de la Légion d’honneur, appuyait ainsi des propos tenus cet été dans le Figaro dans lesquels Mgr Barbarin déclarait que le Parlement, qui examinera ce projet de loi après sa présentation au Conseil des ministres le 24 octobre, n'était "pas Dieu le Père".

Boutin : "ce n'est pas le seul à le penser"

978x489 LeLab - Mariage homosexuel : Christine Boutin "imagine" que Christiane Taubira "doit s'arracher les cheveux"

Interrogée par Europe 1, Christine Boutin, présidente du Parti chrétien démocrate a appuyé les propos de Mgr Barbarin. "Le cardinal Barbarin a dit que ça peut mener vers la polygamie, ce n'est pas le seul à le penser. En tous les cas ça mérite qu'on en discute. Il y a effectivement un risque. Ce n'est pas complètement en dehors de la raison de dire cela", a-t-elle estimé. "Un couple d'homosexuel n'ayant pas la possibilité de procréer, il faut bien qu'il y ait un tiers qui puisse venir", a-t-elle ajouté.

Belkacem évoque des propos "caricaturés"

La porte-parole du gouvernement et ministre des Droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, a de son côté déclaré sur Europe 1 que les propos du cardinal Barbarin avaient, semble-t-il, "été pour une large part caricaturés", indiquant avoir appelé le cardinal pour en avoir le coeur net. 


"Le cardinal Barbarin ne se reconnaît pas dans l'interprétation qui a été faite de ses propos", a-t-elle assuré, jugeant ces derniers "vraiment surprenants de la part d'un homme, que je connais bien, qui est un homme de dialogue"

"Une forme d'homophobie"

Mais du côté de l’association inter LGBT (l'un des trois plus grands collectifs regroupant les homosexuels en France), les propos du cardinal passent évidemment très mal. "On est assez coutumier du genre de ce dérapage. Je  pense qu’il faut à chaque fois les condamner, rappeler que c’est une forme d’homophobie, surtout appeler à un débat serein et qui pose la question des vrais enjeux et les vrais enjeux, c’est la question de l’égalité entre les citoyens", a déclaré son président Nicolas Gougain au micro d'Europe 1. 

ET VOUS - Êtes-vous choqués par la déclaration du cardinal Barbarin ?