Mariage gay : des catholiques au combat

  • A
  • A
Mariage gay : des catholiques au combat
@ MaxPPP
Partagez sur :

Les évêques de France sont réunis à Lourdes. Le cardinal Vingt-Trois prononcera un discours attendu.

Une concordance de calendrier : alors que le projet de loi sur le mariage "pour tous" doit être présenté en Conseil des ministres mercredi prochain, les évêques de France se réunissent en Assemblée plénière à Lourdes depuis vendredi. Cette réunion de cinq jours est destinée à aborder les grands sujets de société. La question du "mariage pour tous", promesse de campagne du candidat Hollande, y figure en bonne place.

>> LIRE AUSSI : Mariage gay : la loi attendra (un peu)

andre vingt trois retuers 630420

© REUTERS

La position de l'Eglise catholique sur le sujet a été réaffirmée il y a quelques jours par le cardinal archevêque de Paris André Vingt-Trois. Ce dernier a appelé les responsables politiques et les parlementaires à "résister au conformisme de la pensée 'prête-à-porter'". "Il est assez facile de comprendre qui est en train d'imposer une conception particulière du mariage à la société", a-t-il déclaré. "Ce n'est pas nous qui entreprenons de substituer au mariage un autre modèle qui empêchera les enfants d'identifier dans leur famille la dualité sexuelle d'un père et d'une mère, constitutive de l'humanité. (...) Ce n'est pas nous qui donnons prise à la revendication illégitime d'un 'droit à l'enfant'".

"Manifester n'est pas un tabou"

Pour poursuivre ce combat, les évêques devraient encourager à la mobilisation des opposants au mariage homosexuel.  Parmi les moyens d'action : des lettres aux élus mais aussi des manifestations. "Manifester n'est pas un tabou", a déjà lancé un porte-parole de l'épiscopat. Message reçu par les associations catholiques qui se préparent à descendre dans la rue ce mois-ci.

Valérie, militante catholique dans l'association Civitas, stocke ainsi des cartons remplis de tracts dans sa cave et se prépare à la distribution : "C'est un travail de petite fourmi, explique-t-elle au micro d'Europe 1. Des jeunes étudiants, des mères de famille, des pères de famille, des retraités qui partent avec leurs petits papiers et les donnent au voisin, sur le marché, à la sortie de l'Eglise... C'est le petit ruisseau qui fait la grande rivière."

Des lettres, des appels à manifester

Ainsi, sur son site Internet, la Confédération nationale des associations familiales catholiques propose des lettres types pour écrire à son maire, à son député ou à son sénateur. Elle appelle également à rejoindre des manifestations locales le samedi 17 novembre.

D'ici là, l'Eglise encourage, bien sûr, également à prier : "Les différents intervenants catholiques sont un peu inquiets et nous demandent de prier", confirme Alyette Lorthiois, membre de l'association familiale catholique (AFC).

>> LIRE AUSSI : Le Pen prête à manifester avec Copé