Mariage gay, adoption, que dit l'opinion ?

  • A
  • A
Mariage gay, adoption, que dit l'opinion ?
@ MAXPPP
Partagez sur :

D'après les sondages, les Français sont plutôt favorables au mariage gay mais l'adoption fait moins l'unanimité.

Le projet de loi sur le mariage pour tous a été adopté mercredi matin en Conseil des ministres. Le texte, qui sera examiné début 2013 par le Parlement, ouvre la voie au mariage et à l'adoption pour les couples homosexuels. "C'est un progrès pour toute la société", s'est félicité François Hollande tandis que le Parti socialiste a salué "une avancée historique de l'égalité". A droite et au sein de l'Eglise, l'opposition est vive. L'UMP réclame d'ailleurs toujours un grand débat national sur le sujet.

>> A lire aussi : Mariage gay : une fronde et après ?

Mais qu'en pense l'opinion ? Les nombreux sondages effectués ces dernières années montrent que le mariage gay est moins clivant que l'adoption.

mariage gay

Le mariage gay. Les Français sont remarquablement constants sur le mariage homosexuel : depuis 2004, soit depuis 8 ans, le chiffre des opinions favorables au mariage gay se maintient au dessus de la barre des 60%. Depuis l'été dernier, il caracole même à 65%. Un basculement s'est opéré en une décennie : en 2000, seulement 48% des Français y étaient favorables, 50% opposés.

Plus généralement, 87% des sondés pensent que l'homosexualité est "plutôt une manière comme une autre de vivre sa sexualité". Ils étaient seulement 54% à le penser en 1986 et 67% en 1996.

L'adoption par des couples homosexuels. Comme le montre le sondage IFOP, publié par Le Monde mercredi, la question de l'adoption continue de diviser les Français.

homoparentalite

 En 2000, seulement 29% des Français se disaient favorables à la reconnaissance d'un droit à l'adoption. Mais si l'opinion a bien progressé depuis dix ans à mesure que le débat progresse, les Français se montrent de plus en plus réticents : l'an dernier, ils étaient 58% à y être favorables, aujourd'hui ils ne sont plus que 52%.

Tous les types d'adoption ne suscitent pas la même adhésion. Ainsi, 66% des sondés pensent que "les femmes lesbiennes qui vivent en couple devraient avoir le droit d'adopter l'enfant de leur conjointe" et 56% sont favorables à ce qu'elles "puissent avoir recours à l'insémination artificielle pour avoir un enfant".

L'adoption par deux mères ou deux pères d'un enfant abandonné passe, en revanche, moins bien dans l'opinion.