Marc Machin : "l’injustice est réparée"

  • A
  • A
Marc Machin : "l’injustice est réparée"
@ MaxPPP
Partagez sur :

INTERVIEW E1 - Acquitté lors d’un procès en révision, il se tourne désormais vers l'avenir.

"Enfin une reconnaissance ardente de mon innocence que j'ai toujours clamée depuis tant d'années !". Marc Machin, acquitté lors d'un procès en révision, a confié sa joie jeudi soir sur Europe 1, quelques minutes après le verdict.

Le soulagement. "C'est un apaisement, un soulagement et quelques larmes qui ont coulé", a souligné Marc Machin. "J'ai récupéré ma fierté, ma dignité et mon orgueil. Officiellement, l'erreur a été rectifiée et l'injustice réparée", s'est-il réjoui.

"J'ai récupéré ma fierté, ma dignité et mon orgueil":

L’amertume. "Moi j’en veux surtout à monsieur Mulès qui m’a mis en condition", a regretté le trentenaire en référence au policier qui a recueilli ses aveux après le meurtre d’une femme au Pont de Neuilly en 2001. Marc Machin garde également de la rancœur à l’encontre du juge d’instruction Bellancourt, coupable d’avoir fait "un dossier d’instruction à charge".

>>> A LIRE AUSSI : Marc Machin au panthéon des erreurs judiciaires

La compensation. En réparation des années qu’il a passées en prison, Marc Machin va demander à l’Etat une indemnité financière. "Cela va de soi", a-t-il estimé sur Europe 1. Acquitté dans un procès en révision, Loïc Sécher, qui avait passé sept années en prison, avait, lui, obtenu près de 800.000 euros de "compensation".

L’avenir. Marc Machin entend désormais se tourner vers l’avenir. "J’aimerais pouvoir obtenir un travail, passer un CAP, être salarié dans un premier temps, si possible être auto-entrepreneur dans le BTP dans un second temps", a-t-il confié. Une manière, pour lui, de tourner définitivement cette douloureuse page judiciaire.