Marc Machin acquitté en révision

  • A
  • A
Marc Machin acquitté en révision
La cour d'assises de Paris a prononcé jeudi l'acquittement de Marc Machin lors d'un procès en révision.@ Capture écran BFM TV
Partagez sur :

Jugé à Paris pour un meurtre commis en 2001, il a obtenu la reconnaissance de son innocence.

L'INFO. C'était une décision très attendue. La cour d'assises de Paris a prononcé jeudi  l'acquittement de Marc Machin lors d'un procès en révision. Cet homme de 30 ans était rejugé, après deux condamnations, suite à la découverte du véritable coupable du meurtrier d'une femme au Pont de Neuilly en 2001.

>>> A LIRE AUSSI : Marc Machin au Panthéon des erreurs judiciaires

Un "soulagement" pour l'accusé. Marc Machin a commenté le verdict du tribunal en sortant du palais de justice de Paris. "J'ai besoin de me reconstruire, de panser les cicatrices et surtout de me projeter sur l'avenir et mes objectifs, et de les concrétiser", a-t-il souligné.  "Quand on a été victime d'une erreur judiciaire, il n'y pas de quoi se réjouir", a poursuivi Marc Machin. Avant de conclure : "je suis plus en paix, soulagé".

L'intervention de Marc Machin filmée par BFM TV à la sortie du tribunal :

Quel avenir pour Marc Machin ? Il devient la huitième personne acquittée en France, depuis la Seconde Guerre mondiale, à la suite d'un procès en révision. En rendant son verdict, la cour d'assises a suivi le réquisitoire de l'avocat général qui avait demandé l'acquittement.A l'audience, Marc Machin avait exprimé sa volonté "d'aller de l'avant". "Effectivement j'ai un passé chaotique, douloureux, fissuré. J'ai commis des choses dont je suis honteux", avait expliqué Marc Machin, condamné plusieurs fois pour agressions sexuelles. "J'ai vraiment envie de m'en sortir", a-t-il ajouté.

Désormais, c'est probablement une phase d'indemnisation qui va débuter. Un autre condamné à tort, Loïc Sécher, a obtenu en septembre dernier près de 800.000 euros de "compensation" pour sept années passées en prison. Marc Machin a, lui aussi, passé près de sept années derrière les barreaux, pour rien.

>>> A LIRE AUSSI : Les vieux démons de Marc Machin