Marc : "c'était important d'avoir un sourire décent"

  • A
  • A
Partagez sur :

Ce jeune cadre a dû payer près de 2.000 euros pour soigner une dent nécrosée. La sécurité sociale et sa mutuelle n'ont remboursé que 10 à 15%.

Propos recueillis par Fabien Cazeaux