Manifestations pro-palestiniennes en France

  • A
  • A
Manifestations pro-palestiniennes en France
@ REUTERS
Partagez sur :

Plusieurs milliers de personnes ont protesté contre l'attaque de la flottille humanitaire par Israël.

Des dizaines d'organisations politiques, syndicales et religieuses pro-palestiniennes ont manifesté samedi à Paris et dans des grandes villes de France comme Nice, Bordeaux ou Lyon, pour dénoncer l'assaut meurtrier de l'armée israélienne lundi dernier sur une flottille humanitaire en route pour Gaza. Au total, entre 17.000 et 70.000 personnes ont défilé samedi en France.

Sur la place de la Bastille à Paris, un demi-millier de personnes, beaucoup portant des keffiehs palestiniens, ont débuté leur marche en direction de la place de la Concorde. Une maquette en carton-pâte d'un paquebot ouvrait la manifestation, tandis que des jeunes agitaient des drapeaux turcs et de l'Autorité palestinienne. Figuraient au premier rang du cortège, Jean-Luc Mélenchon - président du Parti de Gauche (PG), député européen, et Olivier Besancenot, porte-parole du Nouveau Parti anticapitaliste (NPA), qui avait qualifié de "crime ignoble" l'opération israélienne du 31 mai contre la flottille pro-palestinienne au large de Gaza.

Cette manifestation parisienne est organisée à l'appel d'un Collectif national pour une paix juste et durable entre Palestiniens et Israéliens regroupant des dizaines de partis politiques de gauche, organisations syndicales et humanitaires et associations musulmanes ou juives.

Quelque 2.000 personnes à Nice

Des militants français du Comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens (CBSP), une ONG française de la mouvance islamiste, étaient à bord de la flottille arraisonnée par Israël et sont rentrés cette semaine en France. "Ce qu'on a vécu est quelque chose de très éprouvant (...) mais ce n'est rien par rapport à ce que vivent les Palestiniens 365 jours sur 365. C'est un peuple que l'on maintient sous perfusion ce qui est inadmissible", a déclaré Youcef Benberdal, permanent du CBSP et rentré mardi à Paris.

À Nice, quelque 2.000 personnes, selon la police, la plupart vêtues de blanc se sont retrouvées samedi à l'appel du Comité pour la liberté et la justice en Palestine pour réclamer la fin du blocus de Gaza et rendre hommage aux victimes de l'assaut israélien.

Entre 6.000 et 30.000 personnes, selon la police ou les organisateurs, ont manifesté samedi après-midi à Lyon derrière une banderole clamant "Israël: halte aux crimes contre l'humanité". À Marseille, 2.000 personnes selon la police, 5.000 selon les organisateurs, ont manifesté samedi. Le cortège a défilé dans le centre-ville en direction de la préfecture et du consulat d'Israël. "Israël: boycott, boycott!, "Gaza: Marseille est avec toi", "Nous sommes tous des Palestiniens" ou encore "Résistance, résistance", a scandé la foule.

Entre 550 et 1.000 personnes, selon la police ou les organisateurs, ont manifesté à Bordeaux. Il y eu 2.000 manifestants à Mulhouse selon la police. À Toulouse, près de 300 personnes ont manifesté entre la place du Capitole et la place Saint-Etienne, elles étaient environ 700 à Strasbourg, 500 à Montpellier et quelque 150 selon la police, à Evry, dans l'Essonne.