Manifestation : quels enjeux politiques ?

  • A
  • A
Manifestation : quels enjeux politiques ?
@ REUTERS
Partagez sur :

Qu'importe le nombre de manifestants contre le mariage pour tous, l’Élysée ne devrait pas faire marche arrière.

>> L'ACTU. Les opposants au mariage homosexuel convergent massivement dimanche à Paris pour battre le pavé contre cette promesse de François Hollande. Une démonstration de force soutenue par l’Église et à laquelle participent des cadres de l'UMP et du FN. 

• Pas d'impact du nombre. A l’Élysée on le répète, le nombre de manifestants qui défileront dimanche contre le mariage pour tous n'est pas une préoccupation. Même si la barre des 100.000 manifestants du 17 novembre dernier est franchie, l'intensité de la mobilisation n'est pas comparable au mouvement de défense de l'école libre en 1984. La raison en est simple : il s'agit cette fois de créer une liberté nouvelle et non d'en supprimer une existante.

Pour autant, l’Élysée ne veut pas donner l'impression de balayer du revers de la main les convictions des opposants au mariage pour tous. Le gouvernement veut montrer qu'il peut avancer sur une grande réforme de société tout en étant attentif aux croyances de chacun.

manifestation contre le mariage gay pour tous à marseille MAXPPP 930620

© MAXPPP

• Les forces politiques en présence.  A droite, l'appel du président de l'UMP, Jean-François Copé, à manifester ne fait pas l'unanimité. De son côté, François Fillon a annoncé qu'il ne défilerait pas. Pas plus que Rachida Dati ou Luc Chatel. Le patron de l'UMP espère néanmoins se retrouver à la tête d'un important cortège d'élus locaux. Il en a d'ailleurs fait un enjeu personnel.
 
 Du côté du Front national, les dirigeants sont eux aussi divisés sur l'attitude à adopter. Aucun appel à manifester n'a été lancé officiellement. Mais une importante délégation d'élus frontistes sera présente dans le défilé.