Malvoyante, elle découvre le visage de ses enfants

  • A
  • A
Malvoyante, elle découvre le visage de ses enfants
@ MAXPPP
Partagez sur :

TÉMOIGNAGE E1 - Fatiha expérimente des lunettes futuristes en réalité augmentée.

L'INFO. Avec moins d'1/20e aux deux yeux, malvoyante depuis 46 ans, Fatiha n'avait jamais vu ses enfants. Sa vie vient cependant de changer, grâce à une paire de lunettes très spéciale, rapporte l'Est Républicain. Depuis six mois la jeune femme teste en effet un prototype révolutionnaire. Une paire de lunettes bien particulière : équipée d'une caméra, elle lui permet de zoomer, grâce à une télécommande, sur l'objet ou la personne qu'elle veut voir. L'image apparait ensuite à l'intérieur des lunettes. Une révolution immense et pleine d'émotion pour Fatiha, qui se confie au micro d'Europe 1.

"Je ne les connaissais qu'à travers mes doigts".  "Je ne pouvais pas imaginer à quel point je pourrais être enchantée et déstabilisée", explique cette jeune maman au micro d'Europe 1. "J'ai pu tester les lunettes sur mes enfants. J'ai pu voir toutes ces petites mimiques que je n'ai jamais perçues parce que je ne les connaissais qu'à travers mes doigts", raconte-t-elle. "Je pouvais voir leur regard droit dans les yeux et leur visage qui s'éclairait", explique Fatiha. "Ma fille m'avait accompagnée à l'institut de la vision. Elle avait suivi toute l'aventure. Ce n'est qu'une fois revenue de Paris avec mon prototype sous le bras que j'ai pu le tester sur mes enfants".

Une phase de test au travail. Fatiha est l'une des rares testeuses de ce prototype révolutionnaire en France. Un modèle perfectible et en phase de test, qui lui vaut des allers-retours à Paris, pour des ajustements. Les applications de ces lunettes sont d'abord  professionnelles. Fatiha travaille dans les services administratifs du pôle formation au siège locale d'ERDF, à Villers-lès-Nancy. Une fonction qu'elle assume grâce à des agrandisseurs et des logiciels de travail sophistiqués. Une contrainte qui jusqu'à présent limitait son évolution professionnelle.  Dans un futur proche, la mère de famille va également pouvoir porter ses lunettes à la maison. Et regarder, chaque jour, ses enfants grandir.