Mal garé ? Il vous en coûtera 17 euros

  • A
  • A
Mal garé ? Il vous en coûtera 17 euros
Cette hausse représente une manne financière de 30 millions d'euros.@ MAX PPP
Partagez sur :

Depuis lundi, les amendes de stationnement ont augmenté de 6 euros, soit plus de 55%.

Leur prix n’avait pas changé depuis 1986, au grand dam des collectivités locales, qui récupèrent 53% du montant des amendes de stationnement. Depuis lundi, il ne faut plus payer 11 mais 17 euros en cas de non respect des règles de stationnement payant. Mais aussi en cas d’arrêt ou de stationnement "dans un sens contraire à celui de la circulation", de non respect du "stationnement unilatéral alterné" ou encore d’empiètement sur un passage piéton, selon le décret paru mercredi au dernier Journal officiel.

Pour l'Etat, cette mesure représente une manne financière de 30 millions d'euros.

Pas d'augmentation depuis 1986

Cette augmentation avait été annoncée le 8 février par François Baroin, alors ministre du Budget, mais aucune date n’avait été fixée. La commission des finances de l’Assemblée nationale préconisait une augmentation plus forte, passant l’amende à 20 euros. Mais François Baroin avait refusé, laissant entendre que cela était mal venu au moment où les Français subissaient les conséquences de la crise.

Pour Jacques Pélissard, le président UMP de l’Association des Maires de France, cela reste toutefois "une avancée intéressante qui permet de rattraper un peu le retard pris depuis 1986".

La ville de Paris avait quant à elle espéré une augmentation bien plus importante, à 35 euros, car les recettes du stationnement payant ont reculé de 15% entre 2004 et 2009, passant de 52 millions à 44 millions d’euros.