Maison radioactive : vers la création d'un collectif

  • A
  • A
Maison radioactive : vers la création d'un collectif
@ MAXPPP
Partagez sur :

INFO E1 - Cette maison de Haute-Vienne était habitée par une assistante maternelle qui a gardé une vingtaine d’enfants. Inquiets, les parents se regroupent. 

La nounou de Haute-Vienne qui vivait dans une maison où d’importantes doses de radon ont été découvertes fin mars avait gardé une vingtaine d’enfants. Les occupants ont été relogés depuis, mais les parents des enfants gardés dans cette résidence s’inquiètent des conséquences de l’exposition de leurs chérubins à ce gaz radioactif. Afin de pouvoir réclamer des comptes et d’avoir plus de poids auprès des autorités, les parents, mais aussi d'anciens habitants de cette maison ont décidé, selon les informations d’Europe 1, de se regrouper dans un collectif et de porter l'affaire devant la justice.

Un risque à long terme ? Les experts assurent que les enfants se portent bien. Toutefois, "on peut très bien, dans 20 ans, développer un cancer des poumons. Mais on ne saura pas si c’est dû à ça ou autre chose", explique une des mères concernées, Jennifer Barraud, au micro d’Europe 1.

Le manque de réponses augmente les craintes. "On a l’impression qu’on est face à des professionnels qui ne savent rien. Incapable de donner le taux qu’il y avait dans cette maison", s’agace la mère de famille. Le problème soulevé par ces parents qui se regroupent en collectif est que si "aujourd’hui on a rien, dans 20 ans, quand nos enfants auront quelque chose, qui va s’en occuper ? Contre qui on va pouvoir se retourner ?", s’interroge Jennifer Barraud.

Y aura-t-il des contrôles ? Des examens approfondis sont toujours en cours, a affirmé à Europe 1 l'Agence régionale de santé. Elle tente de calmer les inquiétudes des parents et des anciens habitants, et a promis d'envoyer des résultats individuels et confidentiels aux 47 personnes examinées, sous deux à trois semaines.

sujet

INQUIETUDE - Maison radioactive : d'autres cas ?

DÉCOUVERTE - Du gaz radioactif au domicile d'une nounou